Vitamine D

Fiche initiée le 14 Février 2012 par
Modifié par 2 contributeurs

La vitamine D a plusieurs fonctions dans le corps humain, la plus importante étant l’absorption du calcium et le maintien de celui-ci. C’est pour cette raison que la vitamine D est associée, avec le calcium, au développement et au maintien d’une bonne santé osseuse ainsi qu’à la prévention de l’ostéoporose chez les adultes à l’ostéomalacie et du rachitisme chez les enfants. Depuis quelques années, les recherches ont démontré que la vitamine D pourrait avoir un rôle prometteur dans la prévention de certains cancers dont le cancer du colon ainsi que pour la sclérose en plaques et le diabète.

Caractéristiques de la vitamine D

Vitamine DLa vitamine D peut être obtenue à partir de sources alimentaires et peut également être produite par le corps humain. Cette production endogène implique la conversation, avec l’exposition à la lumière (UV) B, du 7-déhydrocholesterol entreposé dans les cellules de la peau en prévitamine D3. Cette forme de vitamine D peut ensuite être transformée par le foie en vitamine D. L’utilisation de crème solaire, les vêtements, une pigmentation de peau foncée ainsi que l’angle aigu du soleil pendant la saison hivernale sont tous des facteurs qui diminuent la quantité de vitamine D produite par notre corps.

La vitamine D dans l’alimentation

Les aliments riches en vitamine D ne sont pas légion, mais les poissons gras comptent parmi les meilleures sources. Au Canada, le lait et la margarine sont aussi enrichis de vitamine D.

Principales sources alimentaires

Vitamine D

Apport nutritionnel recommandé

Les apports nutritionnels de référence (ANREF) en vitamine D et calcium établis en 1997 par l’Institute of Medecine des National Academies, un organisme non gouvernemental indépendant, ont été réexaminés en 2010. Les ANREF pour la vitamine D ont été établis sur la base d’une exposition minimale au soleil pour tous.

Vitamine D

*Apport suffisant plutôt qu’Apport nutritionnel recommandé.

*Tiré de http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/vitamin/vita-d-fra.php Selon le rapport de l’IOM, un apport en vitamine D supérieur au nouvel ANR ne présente aucun avantage pour la santé.

Suppléments

Recommandations saisonnières

Étant donné qu’il est difficile de rencontrer nos besoins en vitamine D seulement par l’alimentation, plusieurs professionnels de la santé et organisations dans le domaine de la santé recommandent la consommation d’un supplément en vitamine D d’octobre à avril, les mois durant lesquels l’angle du soleil est insuffisant pour les habitants du Canada. Les recommandations sont légèrement supérieures pour ceux qui résidents dans le nord du Canada. Il y a présentement deux types de vitamine D disponibles sur le marché au Canada, la vitamine D3, un isomère d’origine animale, et la vitamine D2, un isomère d’origine végétale. Bien que les résultats des recherches examinant les différences physiologiques entre les deux isomères varient, les études récentes démontrent que l’isomère D3 est biologiquement plus actif chez l’humain et est donc généralement plus recommandé que l’isomère D2.

Recommandations pour les femmes enceintes

En pharmacie, on retrouve la vitamine D souvent associée au calcium. Votre nutritionniste établira avec vous si vous devez prendre un supplément combiné, simplement votre multivitamine prénatale ou un supplément unique en vitamine D. Informez-vous aussi auprès de votre pharmacien ou de votre diététiste

Les bienfaits et avantages de la vitamine D

La vitamine D a plusieurs fonctions dans le corps humain, la plus importante étant l’absorption du calcium et le maintien de celui-ci. C’est pour cette raison que la vitamine D est associé, avec le calcium, au développement et au maintien d’une bonne santé osseuse ainsi qu’à la prévention de l’ostéoporose chez les adultes à l’ostéomalacie et du rachitisme chez les enfants. Depuis quelques années, les recherches ont démontré que la vitamine D pourrait avoir un rôle prometteur dans la prévention de certains cancers dont le cancer du colon ainsi que la sclérose en plaques et le diabète.

Mises en garde

L’apport total en vitamine D ne doit pas dépasser la nouvelle AMT pour éviter la possibilité de conséquences néfastes.

Sources et références

Heaney RP, Recker RR, Grote J, Horst RL, Armas LA. Vitamin D(3) is more potent than vitamin D(2) in humans. J ClinEndocrinolMetab. 2011 Mar;96(3):E447-52.

Holick MF. Sunlight and vitamin D for bonehealth and prevention of autoimmunediseases, cancers, and cardiovasculardisease. Am J Clin Nutr 2004;80:1678S-88S.

Matsuoka LY, Ide L, Wortsman J, MacLaughlin JA, Holick MF. Sunscreens suppress cutaneous vitamin D3 synthesis. J Clin Endocrinol Metab 1987;64:1165-8

Molgaard C, Michaelsen KF. Vitamin D and bonehealth in early life. Proc Nutr Soc 2003;62:823-8.

Trussler, Kathryn G. Vitamin D dose-response study to establish dietary requirements in infants: a pilot study. School of Dietetics and Human Nutrition McGill University. 2008

Sayre RM, Dowdy JC. Darknessatnoon: sunscreens and vitamin D3. PhotochemPhotobiol 2007;83:459-63.

Aimez cette fiche :