Turbot

Fiche initiée le 21 Mai 2013 par
Modifié par 2 contributeurs

Le turbot (Reinhardtius hippoglossoides), aussi connu sous le nom de flétan du Groenland, est un poisson à chair blanche pêché au Québec, dans le chenal Laurentien, et à Terre-Neuve, dans les eaux froides du Labrador. C’est un poisson plat d’une forme similaire à celle du flétan traditionnel, mais beaucoup plus petit. La chair du turbot est ferme et floconneuse, et elle est aussi particulièrement tendre puisque le turbot est un poisson relativement gras, comme le saumon.

Comment choisir le turbot?

TurbotLes usines de transformation du turbot étant généralement éloignées des zones de pêche et les sorties en mer durant souvent plus d’une journée, il est plus rare de le trouver frais en magasin. On le retrouvera surtout sous forme de filets (frais ou surgelés, d’un poids pouvant aller jusqu’à 360 grammes pour un seul filet) ou entier (congelé). Les filets frais doivent être fermes et lisses (on ne devrait pas trouver “d’écorchures” à la surface du poisson), d’une belle couleur blanche légèrement rosée. Privilégiez les filets qui ont l’air un peu luisant à la surface afin de vous assurer de leur humidité.

N’hésitez pas à choisir des filets qui ont été décongelés: ils sont tout aussi bons que les filets frais, mais doivent être consommés dans les deux jours suivants l’achat. Ils ne doivent surtout pas être recongelés.

Le turbot peut aussi être retrouvé sous forme de produits transformés, soit mariné en bocal ou fumé.

Comment conserver le turbot?

Le turbot frais peut se conserver de 2 à 3 jours au réfrigérateur et de 4 à 6 mois au congélateur. Le turbot décongelé peut aussi se conserver à 2 à 3 jours au réfrigérateur, mais ne doit pas être recongelé. Les filets surgelés emballés sous-vide peuvent être conservés un peu plus longtemps au congélateur, de 6 à 8 mois environ.

On suggère toujours de conserver le poisson dans la partie la plus froide du réfrigérateur, soit au fond, sur la tablette du bas.

Meilleure période pour consommer le turbot

Le turbot est pêché entre le mois d’avril et le mois de septembre, c’est donc la meilleure période pour le retrouver frais en magasin. Le turbot surgelé est disponible toute l’année.

Comment apprêter le turbot en cuisine?

Le turbot est un poisson polyvalent qui peut se substituer aux autres poissons à chair blanche dans les recettes. Comme il est disponible surtout sous forme de filet, il est très facile à poêler ou à cuire au four. On évitera de la griller, car sa chair délicate est difficile à manipuler sur le barbecue.

Le turbot se prête bien à la confection de roulades de poisson farcies de chair de crabe ou de crevettes.

Les Japonais aiment consommer le turbot fumé à froid ou cru, en sashimi. Il est aussi un excellent poisson à utiliser dans la préparation des ceviches.

Le turbot sera excellent dans les tacos de poisson, dans les caris indiens ou thaï, dans la paella, la bouillabaisse ou les chaudrées de poisson, dans une sauce à la meunière ou dans une panure à l’anglaise, pour faire des bâtonnets de poisson.

Bienfaits et avantages de consommer le turbot

Une portion de 100 g de turbot contient 1,3 g d’acides gras Omega-3, soit plus du double de l’apport quotidien recommandé. C’est donc un excellent poisson à consommer pour les personnes ayant un taux de cholestérol élevé.

Le turbot est aussi très riche en potassium et en sélénium.

Valeur nutritive

100g de turbot comporte 86 calories, 0,6 g de matière grasse, 15,4 g de protéines et 4,8 g de glucides. Il contient aussi 61 mg de cholestérol, 190 mg de sodium et 1,3 g d’acide gras Omega-3.

Sources et références

Wikipedia. Flétan du Groenland. [En ligne] http://fr.wikipedia.org/wiki/Flétan_du_Groenland. Page consultée le 21 mai 2013.

Pêcherie Manicouagan. Fiche d’information - Le flétan du Groenland (turbot). 2013.

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient