Soupe

Fiche initiée le 21 Mars 2012 par
Modifié par 2 contributeurs

Une soupe est un plat dit « réconfortant » conçu à partir d’un liquide chaud ou froid, que l’on sert généralement en début de repas. On utilise souvent un bouillon comme composante de base de la soupe, ce dernier étant préparé à partir d’une infusion de viande, volaille, poisson, fruits de mer ou de légumes, dans une bonne quantité d’eau agrémentée d’aromates. À ce bouillon, on ajoute souvent des légumes, des légumineuses, de la viande ou volaille, du poisson ou des matières grasses (crème, lait, beurre, huile, lard, etc.).

Variétés de soupes

SoupeDans la cuisine du monde, il existe une kyrielle de soupes qui font la fierté du pays où elle est née. On n’a qu’à penser à la bouillabaisse française, au borchtch russe, au gaspacho andalou, à la minestrone italienne, au pistou provençal, à la mulligatawny indienne, à la soupe aux pois québécoise…

Il est à peu près possible de faire une soupe à n’importe quoi, dans la mesure où les ingrédients trempent dans une matière liquide. C’est au gré de l’imagination du cuisinier.

Différentes désignations des soupes

On désigne les soupes par différents noms, selon leur mode de préparation et leurs ingrédients :

  • Crème : constituée à partir de légumes bouillis, réduits en purée puis liés avec une quantité variable de crème.
  • Consommé : il s’agit d’un bouillon limpide, dégraissé et parfois clarifié au blanc d’œuf. On peut le garnir ou l’aromatiser d’autres aliments.
  • Bisque : il s’agit d’un velouté, mais celui-ci doit être constitué d’un crustacé comme ingrédient phare.
  • Bouillon : liquide de cuisson de viandes, volaille, légumes, poissons ou fruits de mer. Il est à la base de la plupart des soupes.
  • Potage : se sert chaud ou froid. Il s’agit d’une désignation plus sophistiquée du terme plus rustique « soupe ». On le prépare généralement dans un pot, que l’on désigne comme la marmite, d’où son nom.
  • Velouté : consommé monté au beurre à l’aide d’un roux blanc, donnant une soupe lisse et onctueuse. On le lie traditionnellement au jaune d’œuf et à la crème.
  • Soupe-repas : une soupe consistante, généralement composée de morceaux de légumes, de féculents (pâtes, nouilles, pommes de terre, riz ou autres), de légumineuses ou de morceaux de viande, volaille, poisson ou autres. Elle remplace un repas principal.

Comment préparer la soupe?

La manière la plus courante de préparer la soupe est de faire blanchir des légumes dans un corps gras (huile ou beurre), puis de mouiller ceux-ci avec le liquide choisi et de faire cuire le tout à feu doux. On la prépare aussi en portant à ébullition le liquide, puis en l’agrémentant d’autres ingrédients solides.

La soupe doit mijoter sur le feu au minimum 20 minutes pour pouvoir développer tous ses arômes.

Les bienfaits de la soupe

Consommée avant le repas principal, la soupe a l’avantage de rassasier l’organisme et de limiter l’appétit, et ce, avec une bonne dose de nutriments s’il s’agit d’une soupe à base de légumes. Ce faisant, la consommation d’une soupe constitue non seulement une astuce santé, mais aussi une bonne façon d’intégrer plus de légumes à son alimentation.

Mises en garde

Les potages, crèmes et veloutés auxquels on a ajouté de la crème, du beurre, du fromage ou toutes autres matières grasses peuvent s’avérer assez caloriques. Pour les personnes qui surveillent leur poids, il vaut mieux opter pour une soupe à base de bouillon ou simplement agrémentée de lait ou de lait de soya pour profiter pleinement des bienfaits de la soupe.

Sodium

Les soupes en sachets ou en conserve du commerce peuvent quant à elles cacher une importante teneur en sodium; certaines pouvant même fournir jusqu’à 86 % de l’apport quotidien recommandé en sodium. Il vaut donc mieux opter pour des versions réduites en sel, ou faire ses propres soupes maison.

Traditions entourant la soupe

La soupe se consomme généralement en tout début de repas, avant l’entrée s’il y a plusieurs services. Il est légion de la servir bien fumante.

Jadis, il était courant de servir la soupe dans une soupière lors des repas familiaux, accompagnée de pain de campagne et de beurre, de fromage, etc.

D’où vient la soupe?

La soupe est apparue dès que l’homme a découvert le feu pour une utilisation alimentaire, où il pouvait désormais se servir de l’eau pour faire bouillir ses aliments. On estime qu’il s’agisse du premier vrai plat cuisiné inventé par les hommes.

Selon certains ouvrages, les origines de la première soupe remontent à 6000 ans avant Jésus-Christ. C’était une soupe à l’hippopotame.

Avec la naissance de la civilisation, on a élaboré de grandes variétés de soupes propres à chaque peuple, lesquelles étaient propres au rituel alimentaire des classes aisées tant que pauvres, en milieu rural comme en milieu urbain. Au Moyen Âge, par exemple, les médecins prescrivaient le bouillon de poulet comme traitements de plusieurs maladies.

Dans les années 1870, on a créé les premières soupes à base de poudre lyophilisée, de même que les premiers bouillons déshydratés sous forme de cubes ou de poudre. On doit cette invention à Carl Knorr et à Julius Maggi, dont l’héritage a donné naissance aux marques de commerce Knorr et Maggi que l’on connaît toujours aujourd’hui.

Le mot « potage » vient du mot pot, comme un récipient dans lequel on fait pousser les légumes destinés à faire le potage. Dans le même ordre d’idées, le mot « potager » est né de « potage » comme étant l’endroit où l’on cultive les légumes pour faire un potage.

Sources

Conseils nutritions. Choisir une soupe santé. [Page consultée le 12 mars 2012.] http://www.conseilsnutrition.tv/f-469_choisir-une-soupe-sante

Dalje. Hippo was the main ingredient of the first soup. [Page consultée le 4 avril 2012.] http://dalje.com/en-lifestyle/hippo-was-the-main-ingredient-of-the-first-soup/277372

Fortin, Caroline et al. La mini-encyclopédie des aliments. Québec Amérique, Montréal, 2008.

Listverse. Top 10 Incredible food facts. [Page consultée le 4 avril 2012.] http://listverse.com/2007/12/17/top-10-incredible-food-facts/

Serre, Michèle. Les produits du marché au Québec. Trécarré, Montréal, 2005.

Vive la soupe. Histoire. [Page consultée le 12 mars 2012.] http://www.vivelasoupe.com/Histoire.htm

Aimez cette fiche :