S'more

Fiche initiée le 20 Juin 2013 par
Modifié par 1 contributeur

Le s’more est une sorte de biscuit sandwich américain, composé de biscuits graham, de guimauve et de chocolat, typiquement mangé autour d’un feu de camp.

Origine, provenance et histoire du s’more

Il est difficile de retracer l’origine exacte du s’more, mais on peut supposer qu’il est devenu populaire au tournant du vingtième siècle, alors que les premiers produits transformés à arriver sur le marché furent accessibles à une plus grande partie de la population américaine. La commercialisation des guimauves, des tablettes de chocolat et des biscuits graham a eu lieu dès la fin du 19e siècle, et ces items furent populaires dès le début du 20e siècle.

Dès les années 1910, des confiseurs combinèrent chocolat et guimauve ou même chocolat, guimauve et biscuits sablés dans certaines de leurs friandises, notamment dans biscuits comme les Tunnock’s teacake (commercialisés dès 1890 en Grande-Bretagne) et les Mallomars (commercialisés en 1913 aux États-Unis). Ces biscuits ressemblent à ceux que nous appelons Whippet au Québec. C’est probablement une création du genre, combinée à l’une des nombreuses recettes de biscuits sandwich à la guimauve, qui inspira la création du s’more.

La première recette de s’more connue provient du manuel du mouvement scout pour jeunes filles, Trailing and Tramping with the Girl Scouts, paru en 1927. À l’époque, le s’more portait son nom complet, “Some more”, nom qu’il tient du fait que quand on mange un s’more, on ne peut se contenter d’un seul et qu’on en veut toujours plus (give me some more). Les bouches pleines de guimauve aidant (et rendant le nom plus difficile à prononcer), l’appellation Some more fut réduite à s’more au fil du temps.

Variétés

Même si la recette de base implique en général d’utiliser une guimauve nature, du chocolat au lait et des biscuits graham, il est possible de varier le s’more en utilisant une autre confection chocolatée (les coupelles de chocolat au beurre d’arachides de type Reese’s sont très appréciés!), des guimauves parfumées ou colorées, ou même d’autres sortes de biscuits sablés (des biscuits recouverts de chocolat du genre Le petit écolier ou un biscuit feuille d’érable, pourquoi pas?).

Comment préparer les s’mores?

Pour préparer le s’more, on fait griller une guimauve géante ou deux grosses guimauves au-dessus des braises d’un feu de bois ou d’un barbecue au charbon jusqu’à ce qu’elles deviennent dorées et croustillantes. On dépose ensuite les guimauves sur un biscuit graham et on recouvre d’une ou deux carrés de chocolat au lait. En pressant pour “sceller” le sandwich, la chaleur des guimauves fait fondre le chocolat et le tout est prêt à être dégusté.

Traditions

Pour être consommé dans les règles de l’art, le s’more doit être consommé en camping, et la guimauve doit être cuite au bout d’une branche, au-dessus du feu de camp. Se tâcher les doigts de chocolat fondu fait aussi partie de la tradition.

Mises en garde

  Le s’more est un aliment plutôt calorique.

Même si on a envie d’en manger toujours plus, un seul est peut-être suffisant.

Autres

Le 10 août est le Jour National du S’more aux États-Unis.

Sources et références

The Food Timeline. S’mores. [En ligne] http://www.foodtimeline.org/foodcookies.html#smores. Page consultée le 20 juin 2013.

Aimez cette fiche :