Régime méditerranéen

Fiche initiée le 29 Novembre 2011 par
Modifié par 3 contributeurs

Le régime méditerranéen tire son nom de la tradition alimentaire de plusieurs pays entourant la mer Méditerranée, mais il s’agit surtout de l’alimentation traditionnelle des îles grecques de Crète et de Corfou. On le reconnaît aussi à la désignation régime crétois. Des recherches aux conclusions favorables ont eu lieu sur ce type d’alimentation, démontrant que la population crétoise décédait moins de maladies du cœur que bien d’autres populations.

Caractéristiques

Régime méditerranéenLe régime méditerranéen traditionnel se caractérise par :

  • un apport relativement élevé en lipides, provenant surtout de l’huile d’olive;
  • l’abondance de fruits et de légumes frais, de produits céréaliers à grains entiers et de légumineuses;
  • l’utilisation d’ail, d’oignons, d’épices et d’aromates;
  • des produits laitiers, principalement sous forme de fromage et de yogourt;
  • une consommation modérée, mais fréquente de vin aux repas;
  • la pratique régulière d’activité physique.

La Méditerranée à table

Huile d’olive

L’huile d’olive, originaire de la Méditerranée, est bénéfique pour la santé du cœur grâce à sa richesse en gras monoinsaturés. Pas étonnant qu’elle ait si bonne réputation!

Légumes

Les Méditerranéens consomment une grande quantité et variété de légumes tout au long de l’année, selon ce que chaque saison leur offre au rayon des produits frais : courgette, tomate, fenouil… sans oublier l’aubergine!

Fruits

La zone géographique méditerranéenne produit de succulents fruits. Comment résister aux divers types de melons, aux nombreuses variétés de raisins, aux agrumes de toutes sortes, aux abricots, aux prunes, aux figues et aux dattes à parfaite maturité?

Poissons

La mer Méditerranée est une mer aux eaux profondes et froides. Ainsi, les poissons qu’on y retrouve sont surtout des poissons gras : saumons, thons, sardines, maquereaux, bars, dorades.

Légumineuses

Le couscous et certains tajines (pois chiches, légumes, semoule), la paella (riz, haricots frais et secs, pois) et le fameux minestrone italien avec ses haricots blancs et son basilic sont des exemples de plats de légumineuses : des plats mijotés typiquement méditerranéens! Mais l’imagination culinaire est sans limite quand le régal et la typicité sont le but convoité.

Des bienfaits du régimes méditerranéen pour la santé

Le régime méditerranéen, combiné à un mode de vie actif, réduirait les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer en plus d’augmenter l’espérance de vie et d’améliorer la santé en général. Comment? En optimisant les taux du bon et du mauvais cholestérol et en fournissant des antioxydants qui protègent contre les maladies liées au vieillissement.

Mises en garde

Pour les habitants des régions nordiques, le régime méditerranéen peut occasionner des carences en vitamine D, surtout en hiver. Selon le Dr Richard Béliveau, une déficience en vitamine D chez un individu peut le prédisposer à plusieurs maladies du cancer et même à certains types de cander. Pour combler ses besoins, il suffit d’exposer ses bras et son visage au soleil environ 10 minutes, ce qui permet au corps de fournir environ 10 000 UI de vitamine D. En hiver, on doit combler le manque d’ensoleillement par des suppléments quoditiens de 1 000 UI et de hausser sa consommation de poissons gras (saumon, sardines, maquereau, etc.), riches en vitamine D. D’ailleurs, le poisson gras s’inscrit parfaitement dans le régime méditerranéen.

Sources

Béliveau, Richard et Denis Gingras. Aliments contre le cancer. Trécarré, Montréal, 2005.

Béliveau, Richard et Denis Gingras. La santé par le plaisir de bien manger. Trécarré, Montréal, 2009.

IGA.net. Le secret de l’alimentation méditerranéenne. [Page consultée le 1er décembre 2011.] http://www.iga.net/healthtips.php?lang=fr&id=61

Rodriguez, Judith C. À chacun son régime! Les Éditions de l’homme, Montréal, 2009.

Aimez cette fiche :