Régime alimentaire des groupes sanguins

Fiche initiée le 04 Janvier 2012 par
Modifié par 2 contributeurs

Le régime des groupes sanguins a été développé par le naturopathe James D’Adamo qui fut le premier à émettre l’hypothèse d’un lien probant entre les aliments que nous ingérons et les effets sur notre organisme en fonction de notre groupe sanguin. C’est néanmoins son fils, Peter D’Adamo, aussi naturopathe, qui popularisa le régime auprès du public, en insistant notamment sur le fait que chaque groupe sanguin possède une composition chimique qui lui est propre.

Ce faisant, certains aliments pourraient choquer les antigènes en les obligeant à produire des anticorps ayant un effet nocif sur l’organisme au point d’engendrer certaines maladies. Cette théorie est à l’antithèse de l’idée préconçue voulant que tout être humain doive s’alimenter comme son prochain, de manière identique, alors que les scientifiques et nutritionnistes savent que tous ne réagissent pas de la même manière aux aliments ingérés.

L’alimentation selon les groupes sanguins

Groupes sanguins

Groupe O

Groupe A

Groupe B

Groupe AB

Principes de base

Le chasseur, soit le plus ancien groupe sanguin

Intolérant au gluten des céréales

Beaucoup de protéines animales

Intolérant aux produits laitiers

L’agriculteur, soit le groupe sanguin ayant apparu à l’ère de l’agriculture

Tendance à métaboliser les viandes sous forme de graisse

Alimentation de
type végétarienne

Le nomade, flexible sur le plan nutritionnel

Le meilleur du règne végétal et animal

L’énigme, mélange moderne de A et B

S’adapte à l’évolution

Rare (2 à 5 % de la population)

Vieux de moins de 1000 ans
Grande complexité biologique

Risques de carences nutritionnelles*

Calcium
Vitamine D
Fibres
Vitamines B1, B2, B3, B9

Fer
Protéine

Fibres
Vitamines B1, B2, B3, B9
Magnésium

Aucune en principe

Aliments à bannir par groupe sanguin*

Arachides
Légumineuses
Blé
Maïs
Orange
Produits laitiers
Champignons
Aubergine
Clémentine
Alcools forts
Boissons gazeuses

Bœuf et viandes rouges
Blé
Orange
Crustacés
Mollusques
Champignons
Aubergine
Clémentine
Alcools forts
Boissons gazeuses

Poulet
Soya
Blé
Maïs
Orange
Lentilles
Pois chiches
Arachides
Sésame
Sarrasin
Noix
Graines
Avocat
Tomate
Olives

Poulet et viandes rouges
Bœuf
Légumineuses
Maïs
Orange
Graines
Sarrasin

Aliments à privilégier par groupe sanguin*

Poissons
Crustacés
Mollusques
Œufs
Soya
Légumes
Fines herbes
Noix
Graines

Poissons
Œufs
Arachides
Soya
Légumineuses
Maïs
Légumes
Fines herbes
Noix
Graines
Produits laitiers

Poissons
Viandes et foie
Mollusques
Œufs
Légumineuses
Orange
Légumes
Fines herbes
Produits laitiers
Avoine
Épeautre
Ananas

Poissons
Crustacés
Mollusques
Œufs
Arachides
Soya
Blé
Légumes
Fines herbes
Noix
Produits laitiers
Ananas

Aliments à bannir pour tous les groupes sanguins

Huiles de maïs et d’arachides, poivre noir, porc, saumon fumé, rhubarbe, son de blé, noix de coco, crème glacée et vinaigre.

*Liste d’aliments non exhaustive. Pour référence: http://cnl-naturopathie.ch/doc/groupes_sanguins.pdf

Origine

Le régime des groupes sanguins a été développé par le naturopathe James D’Adamo qui fut le premier à émettre l’hypothèse d’un lien probant entre les aliments que nous ingérons et les effets sur notre organisme en fonction de notre groupe sanguin. C’est néanmoins son fils, Peter D’Adamo, aussi naturopathe, qui popularisa le régime auprès du public dans les années 80, en insistant notamment sur le fait que chaque groupe sanguin possède une composition chimique qui lui est propre.

Bienfaits supposés du régime

Bien qu’aucune étude clinique n’ait été réalisée pour confirmer l’hypothèse des D’Adamo, le régime des groupes sanguins prétend néanmoins être à même de pouvoir prévenir la propagation de plusieurs virus et bactéries, de combattre les maladies cardiovasculaires, les cancers, le diabète, tout en permettant de perdre du poids, de protéger le foie et de ralentir le processus de vieillissement de l’organisme. En outre, le régime des groupes sanguins permettrait d’optimiser les fonctions de l’organisme et de retrouver son rythme génétique, tout en recouvrant la forme, la santé et la vitalité.

Les contre-arguments du régime

Les protestataires du régime alimentaire des groupes sanguins soutiennent que le système immunitaire est conçu pour lutter naturellement contre les antigènes, tout comme les membranes (de l’intestin) et cellules (molécules d’acide sialique) du corps humain se défendent directement contre les lectines (antigènes) des aliments dits menaçants. On prohibe aussi sa nature restrictive et privative pouvant conduire à de nuisibles carences nutritionnelles.

Sources et références

D’Adamo, Peter J. 4 groupes sanguins 4 régimes. Édition du Roseau. Canada, 1999.

Extenso. Échelle de crédibilité scientifique : Chaque groupe sanguin a une alimentation qui est spécifique. [Page consultée le 8 novembre 2011.] http://www.extenso.org/echelle_credibilite/detail.php/f/1321.

Rodriguez, Judith C. À chacun son régime ! Les Éditions de l’homme, Montréal, 2009.

Aimez cette fiche :