Rabiole

Fiche initiée le 18 Septembre 2014 par
Modifié par 1 contributeur

Rabiole

La rabiole est un navet appartenant à la famille des crucifères. Ce tubercule rond et légèrement aplati est reconnaissable à sa chair blanche, à sa fine pelure et à son collet de couleur rose ou mauve. Les plus petites rabioles sont parfois vendues avec leurs feuilles qui sont, elles aussi, comestibles.

 

 

 

 

 

Comment le choisir?

Les rabioles doivent être lourdes, à la peau lisse et sans meurtrissure. Les plus petites rabioles sont moins fibreuses.

Comment le conserver?

On peut la conserver jusqu’à 3 semaines au réfrigérateur.

Comment l’apprêter en cuisine?

Vous pouvez consommer la rabiole crue en crudité ou dans une salade, mais aussi cuite en purée, en ragoût, en bouilli de légume, en potages ou en sauté. Même ses feuilles, qui se cuisinent comme les épinards, sont bonnes et nutritives. De plus, comme la peau est très mince, vous n’avez pas besoin de l’enlever, un simple brossage suffit. On fait cuire la rabiole à l’eau bouillante de 10 à 30 minutes selon la taille des morceaux, mais on pourrait tout aussi bien la faire cuire à la vapeur, au four, ou la braiser. La petite rabiole peut être râpée et apprêtée comme le céleri-rave.

Bienfaits et avantages de consommer la rabiole

Bien qu’elle soit pauvre en calories, la rabiole fournit beaucoup de nutriments : minéraux, vitamines, calcium et fer. Elle est une source non négligeable de vitamine C et de potassium. Elle renferme aussi des composés sulfureux qui protègent contre certaines formes de cancer. Ses feuilles sont une excellente source de vitamines A et C, et de folate.

Valeur nutritive

Navet, en dés, bouilli, égoutté
125 mL

Poids
Énergie
Énergie
Protéines
Glucides
Sucres totaux
Fibres alimentaires totales
Gras totaux
Calcium
Fer
Sodium
Potassium
Magnésium
Phosphore
Vitamine A
Bêta-carotène
Lycopène
Folates
Vitamine C
Vitamine B12

82 g
18 kcal
76 kj
1 g
4 g
2 g
1,6 g
tr g
27 mg
0,1 mg
13 mg
146 mg
7 mg
21 mg
0 ÉAR
0 mcg
0 mcg
7 ÉFA
10 mg
0 mg

Origine, provenance et histoire

Héritage des parlers de France, le terme « rabiole » est principalement utilisé au Québec pour désigner une sorte de navet. Le terme est utilisé aussi en France, mais ne correspond pas nécessairement à la même sorte de navet.

On cultive le navet depuis plus de 4 000 ans au Moyen-Orient.

Sources et références

ICI Radio-Canada. L’épicerie. [En ligne] http://ici.radio-canada.ca/emissions/l_epicerie/2012-2013/Reportage.asp?idDoc=248016. 16 septembre 2014.

Plaisir Santé. Rabiole. [En ligne] http://www.plaisirssante.ca/diapositive/6-rabiole. 16 septembre 2014.

Passeport Santé. Navet et rutabaga. [En ligne] http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=navet_nu. 16 septembre 2014.

Mangez Québec. Rabiole. [En ligne] http://www.mangezquebec.com/fr/sante/?uidItem=109. 16 septembre 2014.

TVA Canoë. Rabiole, navet et rutabaga. [En ligne] http://tva.canoe.ca/video/2700240686001. 16 septembre 2014.

Jardins nature lutte. Le rabiole, navet d’été. [En ligne] http://www.jardinsnaturlutte.com/le-rabiole-navet-dete/. 16 septembre 2014.

Ferme goglu. Rabiole. [En ligne] http://www.fermelegoglu.com/recettes-et-info-legumes/rabiole/. 16 septembre 2014.

Grand Dictionnaire. Navet. [En ligne] http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8870711.16 septembre 2014.

Université de Sherbrook. Navet et rutabaga. [En ligne]http://www.usherbrooke.ca/reussir-en-sante/habitudes-de-vie/nutrition/aliment-du-mois/archives/navet-et-rutabaga/. 16 septembre 2014.

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient