Piment piri-piri

Fiche initiée le 31 Mai 2012 par
Modifié par 2 contributeurs

Le piri-piri est un piment très piquant aussi connu sous les noms de piment oiseau, piment zozio et piment pili-pili. Son nom scientifique est Capsicum frutescens et fait parti de la famille des Solanacées. Il est beaucoup utilisé dans la cuisine portuguaise pour rehausser leur sauce que les portuguais appellent « sauce Piri-piri ». C’est un petit piment pointu de couleur rouge vif qui se consomme soit frais ou séché.

Il est classé à un degré 8 sur l’échelle de Scoville qui comporte 10 unités d’intensité, c’est donc dire qu’il s’agit d’un piment au goût piquant très puissant.

Bien choisir le piment piri-piri

  Section à compléter

Piment piri-piri

Conservation du piment piri-piri

Le piment piri-piri peut être congelé. On peut également le sécher et l’utiliser entier ou moulu. Séché ou en poudre, il se conservera pendant environ un an à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Lorsqu’il est vert, on peut le conserver dans un petit bocal que l’on remplit à parties égales d’eau bouillie refroidie et de vinaigre ainsi qu’avec une pincée de sel.

Quand consommer le piment piri-piri?

Le piment piri-piri se récolte dès que le fruit est rouge vif. Il peut également être consommé avant maturité lorsqu’il encore vert, mais attention, il est déjà très fort!

Le piment piri-piri en cuisine

Le piment piri-piri est utilisé en cuisine pour parfumer plusieurs mets comme les sauces, les soupes, les grillades et le riz. Il est aussi parfois utilisé pour relever l’huile d’olive italienne qu’on retrouve sur les pizzas. Il est habituellement introduit en entier et retiré avant de servir. Étant donné sa grande intensité, une très petite quantité de ce piment permet de rehausser complètement la saveur d’un plat. Il est d’ailleurs légèrement plus fort que le piment de Cayenne.

Ce piment est présent non seulement dans la cuisine africaine et portugaise, mais également dans la cuisine orientale, méditerranéenne et sud-américaine.

Les bienfaits du piment piri-piri

Comme tous les piments, le piri-piri est un fruit riche en vitamines B1, B2 et C. Il est également riche en vitamine A, acide folique, potassium et en vitamine E. Toutefois, étant donné qu’il est habituellement utilisé en très petites quantités, les bienfaits n’ont donc pas une influence marquée sur l’alimentation.

Mises en garde

Étant donné que le piri-piri est un des piments les plus forts sur le marché, il est recommandé de le consommer en petite quantité pour les débutants.

En coupant le piment en deux, on obtient un goût beaucoup plus fort puisque le goût « piquant » se retrouve dans les pépins. Si on désire un intensité plus modéré, il est préférable de l’ajouter entier à la préparation et de le retirer après quelques minutes.

Si toutefois on en consomme en trop grande quantité, on peut aider à atténuer la sensation de brûlure en bouche en mangeant un produit laitier ou encore de la mie de pain. Boire de l’eau s’avère cependant inutile.

De plus, il est important d’éviter de toucher nos yeux lorsqu’on cuisine avec le piment oiseau. Il est également recommandé de mettre des gants.

Correspondance des mesures

  Section à compléter. Référence : 100 grammes de cet aliment = X de millilitres = X de tasse(s)

Valeur nutritive

  Tableau à insérer

Origine et histoire du piment piri-piri

À l’origine, le piment piri-piri aurait été découvert en Bolivie il y a environ 7 000 ans. Plusieurs milliers d’années plus tard, il a été importé en Europe par Christophe Colomb où il se répand très rapidement en raison de son faible coût; d’ailleurs, il se vendait beaucoup moins cher que le poivre à cette époque.

Aujourd’hui, il est cultivé dans plusieurs pays d’Afrique y compris l’Ouganda, le Malawi et le Zimbabwe. Il est principalement cultivé pour le commerce alimentaire, mais il peut également être cultivé pour l’industrie pharmaceutique.

Sources et références

Maison de l’Olive. Piments forts langues d’oiseaux. [Page consultée en ligne le 2 mai 2012.] http://www.maisondelolive-cannes.com/lang-fr/condiments/99-piments-forts-langues-d-oiseaux.html

L’île aux épices. Le piment oiseau - achat, utilisation, recettes. [Page consultée en ligne le 2 mai 2012.] http://www.ileauxepices.com/la-boutique/piments/piment-oiseau/

IGA.net. L’info-aliments: piments forts. [Page consultée en ligne le 4 mai 2012.] http://www.iga.net/infoaliment.php?lang=fr&id=148

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient

Aucune recette ne contient cet ingrédient jusqu'à maintenant. Rédigez-en une!