Origan

Fiche initiée le 07 Mars 2012 par
Modifié par 2 contributeurs

L’origan et la marjolaine appartiennent à la même espèce botanique (famille des labiées) comprenant quelque 50 variétés. Au Québec, il est plus facile de retrouver de l’origan que de la marjolaine, tant séché que frais, comme cette dernière se fait assez rare. Il est par ailleurs courant d’avoir affaire à une fausse variété d’origan lorsqu’on l’achète en supermarché. À moins que l’emballage ne porte la mention du nom latin de l’origan pur, « Origanum vulgare », on se retrouve souvent devant des feuilles séchées d’une autre plante moins onéreuse.

Quant à la marjolaine, hors saison, elle déserte les marchés et supermarchés. Comme la demande n’y est pas, la marjolaine se voit peu consommée ici si l’on compare sa popularité à celle sur le vieux continent. Boudée ici au profit de l’origan, la marjolaine jouit pourtant d’arômes et de parfums plus soutenus, transformant une préparation banale en un plaisir en bouche original.

Tant la marjolaine que l’origan rappellent le goût de la menthe et du basilic combinés. Leurs feuilles aromatiques poussent au sommet de petits arbrisseaux. On les reconnaît à leur forme ovale, leur texture légèrement velue et leur couleur d’un vert assez grisâtre.

L’origan et la marjolaine sont considérés comme des fines herbes méditerranéennes, particulièrement utilisées en Grèce, en Italie et en France provençale. Ces herbes (une ou l’autre, ou les deux) font d’ailleurs partie du bouquet garni, fort populaire en Provence. Il est bon de savoir qu’elles se substituent l’une l’autre au sein des recettes.

Bien choisir l’origan

  Section à compléter

Origan

Conserver l’origan

  Section à compléter

Quand consommer l’origan?

  Section à compléter

L’origan en cuisine

En ce qui a trait à l’origan, il est couramment utilisé en cuisine, surtout dans les recettes d’inspiration grecque. D’ailleurs, le seul vrai origan très aromatique est certainement l’origan grec, lequel se mérite les éloges des gastronomes. On le retrouve couramment dans les marchés lors de la saison estivale, mais se fait rare hors-saison. À l’instar du basilic, l’origan se marie très bien à la tomate, mais affectionne tout autant les viandes et volailles.

Les bienfaits de l’origan

  Section à compléter

Mises en garde

  Section à compléter

Correspondance des mesures

  • 5 ml d’origan moulu = 1 c. à thé = 1.5 g
  • 15 ml d’origan moulu = 1 c. à soupe = 4.6 g

Valeur nutritive

Origan moulu

Origan

Source: Fichier canadien sur les éléments nutritifs.

D’où vient l’origan?

  Section à compléter

Sources

Fortin, Caroline et al. La mini-encyclopédie des aliments. Québec Amérique, Montréal, 2008.

Iburg, Anne. Les petites encyclos : Les Épices. Gründ, Paris, 2006.

Miranda, Juliette. Les fines herbes, cuisine et santé naturelle. Les Éditions Quebecor, Outremont (Montréal), 2011.

Service Vie. Guide des aliments : marjolaine (origan). [Page consultée le 21 octobre 2011.] http://www.servicevie.com/bien-manger/guide-des-aliments/epices-et-herbes/marjolaine-origan/a/1278/3

Passeport Santé. Fiche complète : marjolaine et origan. [Page consultée le 21 octobre 2011.] http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=marjolaine_origan_nu

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient