Oeuf de caille

Fiche initiée le 21 Février 2012 par
Modifié par 3 contributeurs

Les œufs de cailles sont mouchetés avec des variantes de brun sur fond blanc crème à verdâtre. Ils peuvent avoir un aspect plâtreux ou lisse. De plus, utilisez les coquilles de ces oeufs pour décorer vos assiettes. Leur originalité impressionnera vos invités.

Bien choisir les oeufs de caille

Oeuf de cailleLes oeuf de cailles frais ont une durée de vie de 30 jours. Vérfier bien la date au moment de l’achat.

Pour les oeufs de cailles qui sont marinés, ceux-ci ont une durée de vie de 1 an.

Conservation des oeufs de caille

Les oeufs de cailles se conservent au réfrigérateur.

Disponibilité des oeufs de caille

Les oeufs de cailles sont disponibles à l’année dans les supermarchés, épiceries fines, charcuteries et boucheries.

Les oeufs de caille au menu

Oeuf de caillePour obtenit des oeufs de caille durs, il suffit de les faire cuire 4 minutes dans de l’eau bouillante légèrement salée, puis les passer sous l’eau froide avant de les écaler. Pour faciliter l’épluchage, utiliser la technique suivante :

  • Cassez la coquille en tapotant l’œuf sur tous les côtés, roulez-le entre les mains afin de décoller la coquille de l’œuf.
  • Ensuite, prenez un morceau de coquille avec la membrane, en commençant par le côté pointu, et, épluchez l’œuf en spirale.

Pour des oeufs de caille à la coque, les plonger pendant 1 minute et demi dans de l’eau bouillante légèrement salée. Ces derniers sont excellents mélangés avec du foie gras.

Pour des oeufs de caille sur le plat ou en omelette : Dans une poêle bien chaude, cuisson selon vos préférences. Pour casser l’oeuf, faite bien attention car il y a une membrane épaisse à l’intérieur de l’oeuf. Donc casser la coquille et ensuite utiliser vos doigts pour briser délicatement cette membrane ce qui vous aidera à avoir de beaux oeufs sur le plat!

Aussi, les oeufs de caille font bonne figure en raclette, cassés sur le fromage, cuisson selon vos préférences.

Bienfaits et avantages des oeufs de caille

  Ces informations n’ont pas été démontrées par la communauté scientifique.

Les oeufs de caille, un petit miracle pour la santé? C’est ce que crois J.C. Truffier qui a développé une approche thérapeutique selon laquelle l’ingestion d’oeufs de caille parviendrait à atténuer des affections allergiques diverses.

On prescrit en moyenne 6 oeufs par jour en une seule prise, pendant 9 jours - arrêt 9 jours - reprise 9 jours et parfois une consolidation de 6 jours, toujours après 9 jours d’arrêt. (En poids, 5 oeufs de caille = 1 oeuf de poule).

Mais dans certaines affections (asthme en particulier), devant l’intensité des réactions pendant la cure, on aborde la première cure de façon plus prudente (4 oeufs pendant 3 jours - 5 oeufs les 3 jours suivants - 6 oeufs les 3 derniers jours).

Les oeufs sont absorbés crus, le matin à jeûn. Ils peuvent être battus et additionnés de sel, poivre, lait, puis aromatisés d’une façon quelconque. Toutefois, l’alcool est proscrit ainsi que la chaleur (déjeuner froid après absorption).

De plus, l’absorption d’oeufs de caille crus le matin à jeûn donne un puissant tonus pour la journée.

Correspondance des mesures

  • 1 oeuf de caille = 9.0 g
  • 10 oeufs = 90.0 g

Valeur nutritive

Oeuf de caille

Source: Fichier canadien sur les éléments nutritifs.

Les oeufs de caille dans l’histoire

Approche thérapeutique

Approche thérapeutique de la maladie allergique par ingestion d’oeufs de caille, par J.C. Truffier - prix Marcel Zara.

Depuis 35 ans environ (1968) à l’aide de la double conjoncture suivante: observations empiriques d’éleveurs de gibier et chance thérapeutique certaine de départ, nous avons réussi à faire vivre dans des proportions importantes l’allergique dans son milieu (surtout l’enfant) sans nous préoccuper dudit milieu, ni de la multiplicité des allergènes hostiles, sans autre thérapeutique que quelques cures d’oeufs de caille crus, renouvelables à la demande…

Idée de départ

En 1967, à la suite de l’observation d’un éleveur de caille (R. Cordonnier) qui voit disparaître progressivement l’asthme ancien et la dyspnée permanente de son épouse (allergie: plume, poussières, poils de chien) puis celui d’un de ses employés.

Cette observation est confirmée par un autre éleveur (R. Albert) qui expérimente avec succès cette thérapeutique dans son entourage sans se préoccuper ni de l’importance, ni de la qualité, ni de l’ancienneté de la maladie (asthme). L’idée nous est confiée en 1968, et à l’aide de la clinique, de la biologie et de la biochimie, nous essayons de comprendre pourquoi.

Indications

En 1969 fut traitée la première pollinose, puis l’expérimentation fut étendue aux rhinites, toux spasmodiques, conjonctivites allergiques, ainsi qu’à certaines maladies de peau (prurigo, eczéma, psoriasis), à l’ulcus gastro-duodénal et enfin aux affections allergiques du cuir chevelu, puis aux pelades (notion de shampoing aux oeufs).

À l’heure actuelle sont traités non seulement les cas rebelles et anciens mais aussi asthmes et autres allergies communes. Enfin, devant la tolérance hépatique, il a été traité avec succès certaines séquelles d’hépatite, quelques migraines dites allergiques et certains états de dénutrition.

Sources et références

Gibiers Canabec; nouvelle. [En ligne.] http://www.gibierscanabec.com/index.php?action=nouvelle&id=6

La Maison du gibier. [En ligne] http://www.lamaisondugibier.com/nos-produits-detail.php?id=1&sid=4&ssid=18

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient

Aucune recette ne contient cet ingrédient jusqu'à maintenant. Rédigez-en une!