Margarine

Fiche initiée le 14 Décembre 2011 par
Modifié par 2 contributeurs

  Article incomplet. Participez à compléter les sections manquantes!
La margarine est une substance crémeuse lipidique inventée en France en 1869 pour trouver un substitut au beurre, rare et coûteux à l’époque. La margarine se compose d’un amalgame d’huiles végétales parmi lesquelles : huile de soya, de tournesol, de maïs, de carthame, d’arachide, de colza (canola), de palmiste et à l’occasion, d’olive. Il est plutôt rare de retrouver des margarines conçues à partir d’une seule et unique huilevégétale.

Au début du 20e siècle, l’industrie alimentaire avait dû trouver un procédé qui devait empêcher les matières grasses de rancir trop rapidement; c’est de cette manière qu’a vu jour l’hydrogénation (méthode de transformation des gras en les faisant passer d’état liquide à état solide). Puis, vers la fin du siècle, les experts en santé et nutrition se sont rendu compte de l’impact des gras hydrogénés sur l’organisme : la margarine était accusée de livrer d’indésirables gras dits « trans ». Cette découverte surgissait après que la majorité des Canadiens eurent modifié leurs habitudes alimentaires: la popularité du beurre, accusé de livrer bon nombre de graisses saturées, avait chuté de telle sorte qu’en 1990, le Canadien moyen consommait 5,8 kg de margarine contre 3,4 kg annuellement. À cette époque aussi, on vantait et publicisait les vertus des acides gras polyinsaturés et mono-insaturés, faisant partie intégrante de la composition de la margarine. Or, on découvrit que l’hydrogénation modifiait ces acides gras essentiels en les transformant en gras trans, agissant comme un gras saturé, notamment en faisant augmenter le mauvais cholestérol et diminuer le bon.

Aujourd’hui, la plupart des margarines vendues en supermarchés ne sont plus hydrogénées ou que très peu; le procédé d’hydrogénation ayant été remplacé par l’utilisation d’huile de palme (ou autres gras saturés) pour solidifier la structure des margarines. C’est grâce à cet ajout que l’on peut lire la mention « margarine non hydrogénée » sur les contenants de margarine, même si elle recèle néanmoins des acides gras saturés.

Pour éviter de tomber sur une margarine très riche en gras trans ou saturés, on doit se fier à sa texture et consistance : plus elle est dure, plus grandes sont les chances qu’elle soit hydrogénée. La lecture des tableaux d’information nutritionnelle demeure aussi un incontournable. On recherche une margarine molle dont la teneur en gras saturés et trans est plus faible que le beurre (par comparaison). Un bon choix de margarine devrait rencontrer une quantité d’acides gras saturés et trans inférieure à 2 g au total par 10 g de margarine.

Bien choisir la margarine

La margarine est généralement vendue en contenants circulaires en plastique. Plus molle que le beurre, on reconnaît aussi la margarine à sa couleur blanchâtre, parfois jaune, mais jamais de la même couleur que le beurre. Cette distinction existe depuis 1987, alors qu’une réglementation fut appliquée à tous les producteurs de margarines au Canada. Le produit est également légiféré sous d’autres aspects : on doit y retrouver des ingrédients spécifiques, dans des quantités données, dont 80% d’huiles et 16% d’eau.

Conserver la margarine

  Section à compléter.

Quand consommer la margarine?

  Section à compléter.

La margarine en cuisine

On utilise la margarine au même titre que le beurre : en tartinade ou pour la cuisson.

Les bienfaits de la margarine

Certains gras sont essentiels à notre alimentation. Les gras nous aident à absorber certaines vitamines et ils sont essentiels au maintien d’une bonne santé. Les professionnels de la santé suggèrent de consommer de 20 à 35 % de gras, soit l’équivalent de 45 à 80 grammes de gras par jour (sur la base d’une alimentation de 2 000 calories par jour).La quantité de gras que nous mangeons est importante, tout comme le type de gras. Les lignes directrices en matière de nutrition suggèrent de consommer plus de gras monoinsaturés et polyinsaturés (comme ceux présents dans l’huile, la margarine molle et la mayonnaise) que de gras saturés (comme ceux présents dans le beurre et la crème).

Mises en garde

  Section à compléter.

Correspondance des mesures

  • 5 ml = 1 c. à thé = 4.8 g
  • 15 ml = 1 c. à soupe = 14.4 g
  • 100 ml = 95.9 g

Valeur nutritive

Margarine non-hydrogénée

Margarine

Source: Fichier canadien sur les éléments nutritifs.

D’où vient la margarine?

La margarine a été inventée en France en 1869 dans le but de trouver un substitut au beurre, rare et coûteux à l’époque.

Sources

Fortin, Caroline et al. La mini-encyclopédie des aliments. Québec Amérique, Montréal, 2008.

Radio-Canada. L’Épicerie : Enquête sur la margarine. [Page consultée le 21 octobre 2011.] http://www.radio-canada.ca/actualite/lepicerie/docArchives/2003/03/07/enquete.html

Service Vie. Bien manger : margarine. [Page consultée le 21 octobre 2001.] http://www.servicevie.com/boissons-et-cocktails/margarine/a/1279

http://www.hellmanns.ca/french/fr/products.php

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient