Mangue

Fiche initiée le 17 Octobre 2011 par
Modifié par 3 contributeurs

La mangue est le fruit du manguier, un arbre tropical affectionnant les climats chauds et humides, dans la famille des anacardiacées. Il existe une grande variété de mangues (environ 2 500), lesquelles sont majoritairement cultivées dans les régions tropicales du globe, dont aux Caraïbes et en Afrique, en Asie du Sud-est, en Australie et en Inde.

La mangue est le fruit tropical le plus consommé au monde. La mangue compte pour la moitié de tous les fruits tropicaux produits mondialement et est souvent appelée le « roi des fruits ». Trois mangues sont consommées pour une banane et dix mangues le sont pour une pomme. Ce sont des données surprenantes pour les Nord-Américains, mais pas pour la population en Inde, en Asie, en Chine et en Amérique latine. Le Mexique est d’ailleurs le troisième pays producteur de mangues après la Chine et l’Inde, ce dernier étant le pays dans lequel la mangue a été cultivée pour la première fois il y a plus de 5000 ans.

Le manguier, l’arbre qui produit les mangues, est d’ailleurs considéré comme le symbole de l’amour en Inde et donner un panier de mangues est considéré comme un geste d’amitié. En Inde, la mangue a longtemps symbolisé la royauté. La légende raconte que Bouddha méditait à l’ombre d’un manguier.

La matière grasse issue du noyau de la mangue est incorporée à certains aliments comme le chocolat. Le goût de la mangue dépend de la variété et de la maturité; elle peut avoir un goût de pêche, de fleur, de citron, d’abricot, de banane, de menthe et de térébenthine.

L’écorce, les feuilles et la peau de la mangue ont longtemps été utilisées comme remèdes. Ensemble, la pelure et le noyau de la mangue représentent 45 % de son poids. La mangue est reliée à la famille des pistaches et des noix de cajou.

La mangue se caractérise à sa peau cuirassée, assez dure, pouvant prendre des teintes du jaune au vert, avec des nuances rougeâtres. Sa chair orangée, généralement juteuse et charnue, est assez fibreuse, douce et fondante. On dit que la mangue possède des saveurs à la fois d’orange, de pêche et d’ananas, tout en développant un goût légèrement poivré. Toutes les variétés développent des arômes assez distincts. La mangue peut arborer différentes tailles et formes, mais est généralement de forme oblongue.

Bien choisir la mangue

MangueLa mangue parfaite doit être ferme, à la peau lisse, sans meurtrissure ni taches noires. On peut d’ailleurs la choisir à son odeur : un arôme parfumé rime avec bon choix. Comme la couleur de la peau varie selon la variété de mangue, elle n’est pas un indicateur de maturité ni de la qualité du fruit. C’est particulièrement le cas des mangues vertes dont la couleur ne change pas à pleine maturité.

Donc pour bien choisir une mangue fraîche, il suffit de tester sa souplesse : si elle cède sous une légère pression des doigts et qu’elle dégage un merveilleux parfum sucré, c’est qu’elle est prête à bondir dans votre panier!

Conserver la mangue

Les mangues continuent à mûrir une fois cueillies. Pour ce faire, on place la mangue à température ambiante pendant trois à cinq jours ou jusqu’à ce que la chair cède sous la pression du doigt. Pour accélérer le processus, on met la mangue dans un sac en papier avec une banane ou un kiwi. On la conserve ensuite au réfrigérateur jusqu’au moment de la consommer. Si l’on désire consommer la mangue dans l’immédiat, on choisit une mangue à la chair souple au toucher.

Quand consommer la mangue

Keiitt, Tommy Atkins, Haden, Palmer, Van Dyke… il existe de nombreuses variétés de mangue, dont 1 400 se trouvent en Inde seulement. Cultivé dans plus de 90 pays tropicaux et sous-tropicaux, ce fruit exotique fait aujourd’hui partie des étals de nos supermarchés à longueur d’année! On la retrouve en abondante quantité de mai à septembre.

La mangue en cuisine

Pour savourer pleinement la mangue, il faut savoir s’y prendre pour bien la couper. Voici la procédure en trois étapes :

  1. La mangue possède un gros noyau de forme ovale. À l’aide d’un couteau tranchant, on tranche la chair de chaque côté de ce dernier, de façon à obtenir deux moitiés de mangue. Comme le noyau n’est pas situé au centre du fruit, il est normal que les deux parties soient inégales.
  2. On dépose les morceaux de mangue le côté peau en dessous, pour ensuite découper la chair horizontalement puis verticalement, de façon à former un quadrillage. On évite de couper la peau.
  3. À l’aide des deux mains, on replie ensuite la peau vers l’extérieur. Il est alors facile de détacher de la peau les cubes de mangue formés par le quadrillage, à l’aide d’un couteau tranchant.

Fraîche, séchée, congelée : à vous de choisir

La mangue est savoureuse nature ou cuite en confiture ou en compote. On peut en faire des desserts parfumés comme de la mousse, du sorbet, de la salade de fruits, du coulis ou du pouding. La mangue entre également dans la préparation de muffins, de gâteaux et de pâtisseries. Entière ou en purée, elle parvient à rehausser les grillades de viandes, de volaille, de poissons ou de fruits de mer. Elle agrémente également salsas, chutneys, marinades et salades vertes.

Quelques idées

  • Servir comme salsa avec de la coriandre fraîche, des oignons rouges, du jus de lime et du piment. Excellent avec le poisson et la volaille.
  • Ajouter des morceaux de mangue fraîche à un sauté de poulet; la saveur fruitée de la mangue se marie à la perfection avec le gingembre et la coriandre fraîche.
  • Vous pouvez aussi couper la mangue en très petits cubes et l’ajouter à un riz blanc avec de petits raisins secs de Corinthe et un soupçon de lait de coco.
  • Séchée, la mangue est parfaite pour la collation alors que congelée, elle s’intègre à merveille dans les smoothies. Pour ce faire, combinez tout simplement au mélangeur des cubes de mangue surgelée, avec du lait, du yogourt à la vanille...et pourquoi pas, des graines de lin moulues !

Les bienfaits de la mangue

Riche en vitamines, la mangue se distingue par sa teneur importante en vitamines A et C. Sa couleur orangée témoigne aussi d’un bon apport en béta-carotène, un caroténoïde aux propriétés antioxydantes pour l’organisme, lequel est assisté par les polyphénols, d’autres puissants antioxydants. On note également la présence de vitamines du complexe B, de même qu’en fer et en potassium.

De plus, la mangue contient des fibres solubles et insolubles. Les premières peuvent abaisser le cholestérol sanguin alors que les fibres insolubles aident à maintenir une bonne régularité intestinale. Aussi favorisent-elles la satiété, contribuant ainsi au contrôle de l’appétit et du poids.

Même s’ils sont difficilement comestibles, la peau et le noyau de la mangue contiennent aussi des antioxydants profitables pour l’organisme, en faisant des produits intéressants pour l’industrie alimentaire.

Les antioxydants de la mangue contribueraient à prévenir le développement de certains cancers.

Mises en garde

La mangue est disponible presque toute l’année. On la retrouve en abondante quantité de mai à septembre.

Mises en garde

La mangue peut provoquer une réaction cutanée par contact avec la pelure de la mangue appelée « dermite de contact » chez les individus affectés par ce problème.

La mangue peut aussi être incriminée dans les cas d’allergie communément appelée « syndrome fruit-latex » ou « allergie aux fruits tropicaux », c’est-à-dire que les individus sensibles au latex peuvent réagir au contact et à l’ingestion de mangue. Bien que peu de cas aient été recensés dans les pays industrialisés, on précise que cette allergie peut s’avérer assez grave pouvant aller jusqu’aux manifestations anaphylactiques. On dit de cette réaction allergique qu’elle est une « allergie d’avenir », étant donné qu’on signale une progression des cas.

Selon Santé Canada, les personnes qui prennent de la Warfarine sous ordonnance (un anticoagulant) devraient surveiller leur consommation de mangue de près car celle-ci peut provoquer des interactions pouvant altérer l’action de la médication.

Correspondance des mesures

  • 1 tasse de mangue crue tranchée = 250 ml = 174,3 g
  • 1 mangue moyenne = 207,0 g

Valeur nutritive

Mangue crue

Mangue
Source : Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs.

D’où vient la mangue?

La mangue puise ses origines de l’Inde et de la Malaise. Son histoire est intimement liée à l’hindouisme depuis plus de 6000 ans. La légende indienne raconte que Bouddha eut choisi de méditer sous les feuilles d’un manguier pour la première fois. D’origine tamoul, le mot « manga » est né de la traduction de « man-key », par les Portugais qui la découvrirent en Inde.

Aujourd’hui, la mangue est l’un des fruits les plus consommés internationalement.

Sources

Allergie Net. Allergie aux fruits exotiques : une allergie d’avenir. [Page consultée le 15 août 2011.] http://www.allergienet.com/fruits-exotiques-allergie.html

Association québécoise de la distribution de fruits et légumes. [En ligne.] http://www.aqdfl.ca/

Béliveau, Richard et Denis Gingras. Aliments contre le cancer. Trécarré, Montréal, 2005.

Béliveau, Richard et Denis Gingras. La santé par le plaisir de bien manger. Trécarré, Montréal, 2009.

Bowen, Carole. Manuel de congélation, plus de 200 aliments de tous les jours. Caractère, Montréal, 2005.

Festy, Daniele. Antioxydants, guide pratique. Leduc S. Éditions. Paris, 2003.

Fortin, Caroline et al. La mini-encyclopédie des aliments. Québec Amérique, Montréal, 2008.

Freshmango.com. Facts and myths. [Page consultée le 4 avril 2012.] http://freshmangos.com/factsmyths.html

IGA.net. L’Info-aliments : mangue. [Page consultée le 15 août 2011.] http://www.iga.net/infoaliment.php?lang=fr&id=107

J’aime 5 à 10 portions par jour. [En ligne.] http://www.jaime5a10.ca/

Mango. The taste takes you there. [Page consultée le 4 avril 2012.] http://www.mango.org/media/67505/fun facts.pdf

Mango. Mango fun facts. [Page consultée le 4 avril 2012.] http://www.mango.org/mango-fun-facts

Santé Canada. Interactions de la warfarine avec des médicaments, des aliments et des produits de santé naturels. [Page consultée le 15 août 2011.] http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/med/warfarin-fra.php

Whiteman, Kate et Maggie Myahew. Le Grand livre des fruits. Manise (Éditions Minerva), Genève, 2000.

Wikipédia. Mangue. [Page consultée le 4 avril 2012.] http://fr.wikipedia.org/wiki/Mangue

Wikipédia. Mango. [Page consultée le 4 avril 2012.] http://en.wikipedia.org/wiki/Mango

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient