Jehane Benoît

Fiche initiée le 19 Juin 2013 par
Modifié par 1 contributeur

Jehane Benoît, née Patenaude, est une cuisinière québécoise ayant grandement contribué à l’éducation culinaire des Québécois grâce à ses livres de cuisine et à ses apparitions télévisuelles.

Contribution au monde culinaire

Jehane Benoît est surtout connue pour son livre la Nouvelle encylopédie de la cuisine, aussi connue sous le nom d’Encyclopédie de la cuisine canadienne. Il s’agit de la “bible” de la cuisine québécoise. L’oeuvre de Jehane Benoît ne se limite toutefois pas à sa trentaine de livres de recettes. Elle a exploité une école de cuisine bilingue, Le Fumet de la vieille France, qui a formé plus de 8000 étudiants lors des années où elle a été en opération. Entre 1935 et 1940, elle a aussi été propriétaire d’un restaurant, The Salad Bar, qui fut l’un des premiers à offrir de la cuisine végétarienne. Finalement, à la fin de sa vie, elle se consacra à faire découvrir l’utilisation du micro-ondes en cuisine, un outil dont elle fût l’une des premières adeptes.

Biographie

Jehane BenoîtJehane Benoît est née le 21 mars 1904 à Montréal. Elle est issue d’un milieu bourgeois et ses parents, Marie-Louise Cardinal et Alfred Patenaude, sont très populaires au sein de la société. Instruite au Couvent du Sacré-Coeur, elle fréquente les familles anglophones montréalaises avec lesquelles sont père est associé en affaires. Elle devient rapidement bilingue, un fait rare chez une femme à l’époque, et qui lui permettra éventuellement de faire carrière dans les deux langues.

Au début des années 20, Jehane part comme pensionnaire en France. Elle étudiera à l’école Le Cordon bleu, mythique école de cuisine ayant des diplômés aussi célèbres que Julia Child, Mario Batali et Steven Raichlen. Son diplôme en poche, et ne souhaitant pas retourner au Québec vivre la vie bourgeoise à laquelle elle est destinée, Jehane Benoît s’inscrira à la Sorbonne où elle décrochera un diplôme en Chimie de l’alimentation en 1925.

De retour au Québec, Jehane Benoît opérera une école de cuisine bilingue et laïque à Montréal, le Fumet de la Vieille France. Cette école sera en opération durant quatre ans et diplômera plus de 8000 étudiants. À la suite de ce succès, Jehane Benoît ouvrira son restaurant The Salad Bar, qui sera en activité de 1935 à 1940.

Après la guerre, Jehane Benoît commencera l’écriture de chroniques ménagères et culinaires pour de nombreuses publications et commencera la publication de ses nombreux livres de recettes. Elle sera aussi connue pour ses nombreuses apparitions à la télé dans les émissions Femme d’aujourd’hui, Bonjour Madame! et Les Marmitons. En 1960, Jehane Benoît entame une carrière en anglais en participant à l’émission Take 30 sur les ondes de la chaîne anglophone de Radio-Canada.

Maintenant reconnue pour son savoir culinaire, Jehane Benoît s’attaquera à la publication de son oeuvre phare, l’Encyclopédie de la cuisine canadienne, publiée pour la première fois sous forme de feuillets au cours de l’année 1963. Le livre sera réédité en volume en 1978, cette fois sous le titre La nouvelle encyclopédie de la cuisine. Son encyclopédie vaudra à Jehane Benoît le fait de recevoir, en 1965, le prix David, récompensant les meilleures oeuvres littéraires ou scientifiques de la province.

Jehane Benoît est faite Officier du Canada en 1973.

Jehane Benoît est décédée le 24 novembre 1987 à l’âge de 83 ans.

Sources et références

Crédit photo @Estate of Jehane Benoît, Bibliothèques et Archives Canada.

L’Encyclopédie canadienne. Jehane Benoît. [En ligne] http://www.thecanadianencyclopedia.com/articles/fr/jehane-benoit. Page consultée le 22 mai 2013.

Wikipédia. Jehane Benoît. [En ligne] http://fr.wikipedia.org/wiki/Jehane_Benoît. Page consultée le 22 mai 2013.

Aimez cette fiche :