Écogastronomie

Fiche initiée le 28 Février 2012 par
Modifié par 3 contributeurs

L’écogastronomie a bien meilleur goût…

Combien de fois entendrons-nous au cours d’une journée des gens se plaindre qu’ils n’ont pas le temps de respirer, de savourer la vie, de bien manger, de se maintenir en forme… Tous ces manques de temps ont aidé le fast food, apprécié pour sa rapidité et sa commodité, à s’ancrer dans nos habitudes alimentaires, mais si on prenait le temps de bien manger, qu’est-ce que ça donnerait? L’écogastronomie, couramment appelée Slow Food. Ce mouvement fait la promotion d’une gastronomie bonne, propre et équitable.

Origine de l’écogastronomie

Écogastronomie

Fondé en Italie en 1986, et préconisant un retour aux valeurs traditionnelles en encourageant la qualité et la diversité des aliments, le mouvement Slow Food est une invitation à renouer avec l’un des plus simples plaisirs de la vie : manger. L’association, à l’origine, portait le nom de Arcigola et elle réunissait des amis qui partageaient un intérêt pour la gastronomie tout en étant concernés par la provenance de la nourriture. C’est lorsque les membres d’Arcigola se mobilisent pour lutter contre l’ouverture d’un nouveau restaurant McDonald’s à Rome qu’ils changent le nom de leur association pour Slow Food. Slow Food, le mouvement qui lutte contre le fast food.

Philosophie de l’écogastronomie

Le mouvement Slow Food s’articule autour de nombreux objectifs qui reflètent leur philosophie, c’est-à-dire la promotion d’une gastronomie respectueuse des méthodes artisanales de production de la nourriture, axée sur le goût et la découverte des aliments plutôt que sur la rapidité et l’efficacité de notre alimentation. Parmi ces objectifs, notons le développement d’un arche de goût visant la redécouverte d’aliments et de traditions culinaires oubliés, la protection de semences patrimoniales menacées de disparition, la promotion et la célébration des cuisines locales et des aliments produits à petite échelle, la sensibilisation des consommateurs et des citoyens aux risques liés à la consommation de malbouffe, aux pratiques industrielles dans les secteurs de l’élevage et de l’agriculture et à la propagation des monocultures et la mise en place de lobbys politiques faisant la promotion de l’agriculture biologique et militant contre l’utilisation de semences transgéniques.

Les caractéristiques de l’écogastronomie

L’alimentation à la manière Slow Food est bonne, propre et juste. Bonne, parce que le goût doit être un critère de premier ordre. Propre, parce que dans la mesure du possible, il est avantageux d’encourager des producteurs ou transformateurs soucieux de leur environnement et de la santé de leur clientèle. Juste, parce que les producteurs alimentaires doivent être compensés équitablement pour leur travail.

Si d’une certaine façon l’écogastronomie incite les gens à favoriser une alimentation « santé », elle mise avant tout à faire du plaisir de manger une priorité et ce, en toute simplicité. La qualité des ingrédients utilisés devient alors primordiale puisque ce qu’on ingère ne doit plus simplement servir à nous rassasier, mais aussi à nous satisfaire psychologiquement. Le sentiment associé à l’acte de manger prend toute son importance. Nous devenons alors ce que nous mangeons. L’écogastronomie réintègre à notre vie de tous les jours, la joie de déguster engendrant ainsi une satisfaction sensorielle, un réconfort et un bien-être incomparables.

Prendre le temps de manger

Le fast food standardise le goût. Le Slow Food préconise le vrai goût. Prendre le temps de bien manger, c’est aussi prendre le temps de s’informer sur la nourriture que l’on choisit. Lire les étiquettes, se renseigner sur une entreprise ou un producteur, découvrir de nouvelles recettes peut être enrichissant et inspirant. L’éducation est d’ailleurs au cœur de la philosophie de l’écogastronomie. Élargir nos horizons gastronomiques est un geste qui participe à notre plaisir de partager notre culture culinaire avec nos amis, nos enfants, notre famille et ça peut devenir un moment privilégié pour renouer avec le bonheur de la bonne table.

Sources

Slow Food. [En ligne.] www.slowfood.com

Slow Food Québec. [En ligne.] www.slowfoodquebec.com

Passeport Santé. [En ligne.] www.passeportsante.net

Aimez cette fiche :