Curcuma

Fiche initiée le 07 Mars 2012 par
Modifié par 1 contributeur

Le curcuma est un rhizome (partie souterraine) d’une plante appartenant à la famille des zingibéracées; famille à laquelle appartient aussi le gingembre. D’ailleurs, les deux rhizomes se ressemblent tellement que c’est à s’y méprendre! Une fois tranché, on distingue toutefois le curcuma grâce à sa vive couleur jaune orangé, contrairement au gingembre dont la teinte jaune est moins tape à l’œil. Ses pigments intenses sont couramment utilisés dans l’industrie alimentaire pour produire du colorant jaune (E100), de même que pour fabriquer des teintures.

Les rhizomes de curcuma se vendent presque exclusivement moulus, après avoir été cuits et déshydratés. Le goût de la poudre de curcuma rappelle le safran et le gingembre. Très parfumé, le curcuma est assez amer et piquant au goût.

Le curcuma, très utilisé dans l’industrie alimentaire – notamment pour colorer les produits laitiers et les moutardes, entre aussi dans la composition de la poudre et la pâte de cari, épice prisée dans la cuisine asiatique.

Bien choisir le curcuma

  Section à compléter

Curcuma

Conserver le curcuma

  Section à compléter

Le curcuma en cuisine

  Section à compléter

Les bienfaits du curcuma

Le curcuma fait l’objet d’une quantité impressionnante d’études et de recherches cherchant à confirmer son action dans la prévention et le traitement d’une kyrielle de cancers. À ce stade-ci, les résultats seraient très concluants. Très prisé des cultures indiennes et indonésiennes, la consommation de curcuma expliquerait en grande partie la raison pour laquelle ces peuples figurent parmi les moins atteints par le cancer à l’échelle mondiale.

Aussi, le curcuma est très prisé à Okinawa, cette île japonaise qui se mérite la palme mondiale quant à l’épatante longévité de ses habitants. Pour profiter des effets anti-cancer et anti-inflammatoire du curcuma, on gagne à le combiner à un corps gras et à du poivre – le poivre contient de la pipérine qui soutient l’organisme dans l’absorption accrue de la curcumine, la substance antioxydante contenue dans le curcuma. En somme, le curcuma aurait la capacité de réduire les dommages cellulaires causés par bon nombre de maladies, dont plusieurs dégénératives comme c’est le cas pour l’Alzheimer.

Mises en garde

  Section à compléter

Correspondance des mesures

  Section à compléter

Valeur nutritive

  Section à compléter

D’où vient le curcuma?

  Section à compléter

Sources

Béliveau, Richard et Denis Gingras. Aliments contre le cancer. Trécarré, Montréal, 2005.

Béliveau, Richard et Denis Gingras. La santé par le plaisir de bien manger. Trécarré, Montréal, 2009.

Craze, Richard. Les Épices : le guide du connaisseur. Modus Vivendi, Laval, 2002.

De Vienne P. et De Vienne E. La cuisine et le goût des épices. Éditions du Trécarré, Montréal, 2007.

Fortin, Caroline et all. La mini-encyclopédie des aliments. Québec Amérique, Montréal, 2008.

Iburg, Anne. Les petites encyclos : Les Épices. Gründ, Paris, 2006. Radio-Canada. Kampaï : Guide Kampaï sur le curcuma. [Page consultée le 27 octobre 2011.] http://kampai.radio-canada.ca/aliments/aliment/24

Service Vie. Guide des aliments : curcuma. [Page consultée le 27 octobre 2011.] http://www.servicevie.com/epices-et-herbes/curcuma/a/1371

Passeport Santé. Fiche complète : curcuma. [Page consultée le 27 octobre 2011.] http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=curcuma_ps

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient