Crudivorisme

Fiche initiée le 04 Janvier 2012 par
Modifié par 4 contributeurs

Le crudivorisme, souvent appelé « alimentation vivante », consiste en grande partie à manger les aliments sous leur forme crue, en évitant systématiquement la cuisson ou le chauffage. On consomme de préférence les aliments biologiques alcalins n’ayant subi aucune transformation. À l’occasion, on a aussi recours à la fermentation ou la germination.

Caractéristiques du crudivorisme

Le crudivorisme est un grand courant de pensée alimentaire qui regroupe plusieurs grandes tendances, selon la préférence et la conviction de ses adeptes.

Grandes tendances (sous-groupes de crudivorisme)

Granivores

Frugivores

Instinctos

Liquidariens

Écologie alimentaire

Consommer surtout des graines

Consommer surtout des fruits

Consommer les aliments sans les mélanger, y compris les viandes

Consommer surtout des jus

Consommer tous les aliments crus, y compris viandes et insectes

Alimentation type du crudivorisme

Une pratique courante du crudivorisme est la consommation de légumes et de fruits sous forme de smoothies, les plus populaires étant les « smoothies verts » à base de légumes verts mélangés à des fruits qui atténue l’arôme plus accentué de la verdure. Sinon, les crudivores (en son sens large) s’alimentent principalement de :

Origine du crudivorisme

Les origines de ce concept alimentaire remontent à deux siècles avant J.-C. alors qu’une communauté juive essénienne pratiquait alors les rudiments de l’alimentation vivante. Cependant, on doit la popularisation du concept à Ann Wigmore et Viktoras Kulvinskas, deux Américains qui fondaient leurs recherches sur la nutrition comme médicament naturel à une myriade de maladies. Ils ont fondé le Hippocrates Health Institute basé à West Palm Beach en Floride.

Les bienfaits du crudivorisme

Les adeptes du crudivorisme jouiraient d’une plus grande facilité à éliminer les déchets et toxines de l’organisme, ce qui contribuerait à prolonger leur espérance de vie, assurer de vieillir en santé, de même que prévenir l’apparition de plusieurs maladies ou alléger leurs symptômes (cancers, problèmes de digestion, maladies du cœur, diabète, arthrite, etc.).

De plus, grâce à la tendance crudivore qui consiste à préférer les aliments alcalins (avec haute teneur en minéraux basiques) au détriment des aliments acides, le crudivorisme contribue à assurer le bon équilibre acido-basique de l’organisme. Cet équilibre soutient aussi la prévention de la maladie.

Les bienfaits nuancés

Certes, le crudivorisme implique une importante consommation en fruits et légumes, et fournit donc de précieux antioxydants. S’il est vrai que la cuisson altère souvent les nutriments et antioxydants contenus dans ces végétaux, il n’en demeure pas moins que, par exemple, la quantité de lycopène contenue dans la tomate se multiple après une trentaine de minutes de cuisson. Toutefois, dû au fait qu’on mange généralement plus de légumes cuits que crus, leur consommation s’en voit quand même augmentée lorsqu’on adopte la cuisson.

Manger cru préserve aussi les enzymes digestives des aliments, toutefois, ceci devient problématique lorsque l’estomac devient trop acide, car les enzymes seront alors détruites, nuisant à la digestion. Aucune étude ne vient cependant corroborer ces deux hypothèses. Les risques de monotonie alimentaire et d’isolement de la vie sociale peuvent aussi survenir en adoptant un régime alimentaire de type crudivore.

Le crudivorisme n’implique pas forcément de carences nutritionnelles, sinon qu’un apport amenuisé en vitamine B12 auquel il est facile de pallier en prenant un supplément alimentaire. Enfin, les nouveaux adeptes du crudivorisme pourraient bénéficier d’une perte de poids notoire, largement due à la quantité importante de végétaux, de fibres alimentaires et de protéines ingérées, le tout, de manière équilibrée. La perte de poids est aussi attribuable à la longue mastication d’aliments crus, favorisant un effet de satiété rapide.

Sources et références

Crudivorisme. Le smoothie vert. [Page consultée le 10 novembre 2011] http://www.crudivorisme.com/2010/02/17/le-smoothie-vert/

Hippocrates, Leader in the Field of Natural and Complementary Health Care and Education. [Page consultée le 28 décembre 2011.] http://www.hippocratesinst.org/our-history

Passeport Santé. Régimes : Alimentation vivante (crudivorisme). [Page consultée le 10 novembre 2011.]http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=alimentation_vivante_regime

Rodriguez, Judith C. À chacun son régime ! Les Éditions de l’homme, Montréal, 2009.

Wood, Kate. Cru. Modus Vivendi, Montréal. 2007.

Aimez cette fiche :