Braisière

Fiche initiée le 31 Janvier 2012 par
Modifié par 2 contributeurs

  Article incomplet. Participez à compléter les sections manquantes!
La braisière est un ustensile de cuisson servant de récipient muni d’un couvercle creux et de deux poignées. En cuisine au Québec, on réfère couramment à la braisière sous l’appellation cocotte de fonte. Il ne faut cependant pas confondre cocotte de fonte et cocotte-minute; il s’agit plutôt un autocuiseur.

Il existe plusieurs types de braisières, qui diffèrent par leur tailles et formes afin de répondre à un usage spécifique. Elles peuvent être en fonte, en terre cuite ou en terre cuite réfractaire, en émail vitrifié ou en titane. Plus rarement, on retrouve des braisières en acier inoxydable (brossé ou poli). Or, les plus populaires sont généralement en fonte émaillée à fond épais.

Au Maghreb, on utilise un type de braisière appelée tajine servant à la cuisson de plats mijotés à même le feu. En France, la cocotte bretonne sert traditionnellement à cuire les moules marinières.

Les cocottes sont généralement assez coquettes, de telle sorte qu’on puisse les présenter telles quelles sur la table à l’heure du repas.

Usage de la braisière

Les braisières sont conçues pour braiser les viandes et mijoter des plats à base de sauce en reproduisant la cuisson à l’étouffée. Elles peuvent aussi permettre de préparer les pâtes et les soupes, selon la capacité de la braisière.

Manipulation de la braisière

Les cocottes sont très faciles d’utilisation. Toutefois, les braisières en fonte sont assez lourdes. Il convient donc de manipuler l’ustensile à deux mains afin d’éviter de blesser les poignets.

Comment choisir la braisière?

Si l’on ne peut se permettre de s’équiper d’une batterie entière de braisières, de formes et de tailles différentes, on en choisit une d’un bon format (au moins 6 L pour préparer un plat pouvant servir 4 à 5 personnes). Les modèles de 9 L ou plus peuvent aussi servir à préparer la soupe ou les pâtes.

Généralement, les braisières ont une très longue durée de vie, surtout en ce qui concerne les cocottes en fonte émaillée. Pour rentabiliser l’investissement initial pendant une vie durant, on privilégie une braisière de très bonne qualité

Histoire de la braisière

  Section à compléter.

Sources et références

Archambault, Ariane et Jean-Claude Corbeil. La Cuisine au fil des mots, Les Éditions Québec Amérique inc., Montréal, 1997.

Lamarre, Andrée. L’alimentation sans fautes, Aide-mémoire orthographique et grammatical, Les Presses de l’Université Laval, Québec, 2000.

Mc Fadden, Christine. Ustensiles pour une cuisine facile. Aurum Press, Londres, 2000.

Michel, France. Vocabulaire des ustensiles de cuisson, Les publications du Québec, Québec, 1990.

Aimez cette fiche :