Biodiversité alimentaire

Fiche initiée le 08 Février 2012 par
Modifié par 2 contributeurs

La biodiversité, c’est la diversité du monde vivant et les liens complexes entretenus par des milieux en perpétuelle évolution. Elle reflète le nombre, la variété et la variabilité des organismes vivants, tant des bactéries que des êtres humains. Bien que plusieurs pensent le contraire, la biodiversité se retrouve dans chaque pièce de la maison, dont la cuisine. Voici donc quelques trucs afin de faire votre part pour sauvegarder la biodiversité...à table!

Caractéristiques de ce concept

MANGER des produits certifiés biologiques par des organismes canadiens permet de soutenir un mode de production sans produits chimiques et sans organismes génétiquement modifiés (OGM) qui sont souvent présents dans les grains (soya, maïs, blé, orge, etc.) ainsi que dans la nourriture des animaux d’élevage de l’agriculture conventionnelle. Certains OGM nuisent à la biodiversité végétale, entre autres à cause de la disparition de gènes, ce qui réduit le nombre de variétés d’une même espèce existante. Résultat : la richesse génétique de l’espèce est affectée.

ACHETER des produits locaux réduit les émissions de gaz à effet de serre (GES) engendrés par le transport. Ces émissions, qui accélèrent le phénomène des changements climatiques, nuisent directement à la biodiversité végétale, animale et humaine parce que les milieux de vie de plusieurs espèces se modifient trop rapidement pour qu’elles puissent s’adapter et survivre.

PRIVILÉGIER les produits avec peu d’emballage minimise les déchets, ce qui réduit les émissions de GES, la surexploitation des ressources naturelles et l’enfouissement des déchets qui sont, malheureusement, souvent source de destruction de milieux de vie.

ÉVITER de manger viandes et poissons provenant d’animaux en voie de disparition, tels que le thon rouge, donne un répit aux espèces qui luttent pour leur survie.

RÉDUIRE sa consommation d’eau, richesse vitale, est également important pour réduire la pollution produite lors de son traitement et pour faire face aux sécheresses.

ÉLIMINER l’utilisation de pesticides et composter afin de transformer ses déchets en engrais pour le jardin sont des gestes simples et sains pour favoriser les espaces verts de son terrain.

Sources et références

Jour de la Terre. [En ligne.] http://www.jourdelaterre.org/category/les-22-avril/1-thematique/

Agence canadienne d’inspection des aliments. [En ligne.] http://www.inspection.gc.ca/aliments/produits-biologiques/etiquetage-et-renseignements-generaux/choix-reconnu/fra/1328082717777/1328082783032

Aliments du Québec. [En ligne.] http://www.alimentsduquebec.com/

Aimez cette fiche :