Basilic

Fiche initiée le 16 Novembre 2011 par
Modifié par 2 contributeurs

Plante aromatique par excellence, le basilic s’utilise comme fine herbe condimentaire pour parfumer une multitude de plats. Le basilic, une plante annuelle, appartient à la famille des lamiacées. Il existe plusieurs variétés de basilic que l’on distingue d’abord à leur couleur verte ou pourpre. On le classe aussi en deux autres catégories : le basilic régulier, d’origine italienne, et le basilic thaï. On en retrouve d’autres variétés asiatiques très rares ici provenant du Cambodge, du Vietnam, du laos et de Taïwan.

Le basilic se distingue par son doux arôme parfumé rendu possible grâce à la présence d’huiles essentielles emprisonnées dans les cellules de ses feuilles. Au goût, on reconnaît parfois des notes épicées, dégageant souvent des arômes citronnés, voire anisés. Certaines espèces peuvent même développer des saveurs de cannelle ou de jasmin.

Variétés de basilic

Il existe plusieurs variétés de basilic. En voici quelques-unes:

Basilic

Basilic grand vert (traditionnel)

Parfum intense de citron et menthe

Pâtes, sauces tomates et pestos; en feuilles dans les sandwichs

Basilic

Basilic citron

Doux parfum de citron

Pâtisseries, muffins et sautés; en feuilles dans un cocktail

Basilic

Basilic pourpre

Arôme légèrement poivré

Salades, soupes, pestos et desserts; en feuilles sur une brochette de tomates

Basilic

Basilic Nufar

Goût délicat et subtil

Potages, sandwichs et sauces tomates; en feuilles sur une pizza

Basilic

Basilic thaï

Saveur légèrement anisée

Sautés et mets asiatiques; en feuilles dans des rouleaux de printemps

Bien choisir son basilic

BasilicDans les emballages de fines herbes déjà coupées, on choisit un brin de basilic dont les feuilles sont d’un beau vert, lisses et fermes. On évite les feuilles flétries, noircies ou dont les feuilles semblent avoir été brûlées par le soleil. Les feuilles du basilic doivent être bien tendres pour être agréables à déguster ciselées dans les recettes.

Depuis quelques années déjà, on retrouve couramment des plants de basilic en pots dans les supermarchés. Ces derniers, fort pratiques car ils permettent de recourir au basilic au moment opportun, se voient néanmoins difficiles à entretenir. Le basilic n’apprécie guère trop de soleil ni trop d’ombre, trop d’eau comme pas assez.

Au supermarché, on le retrouve frais entier, frais haché, conservé dans l’huile ainsi que séché.

Conserver le basilic

Le basilic frais se conserve quelques jours au réfrigérateur dans un sac de plastique, mais on privilégie de le consommer dans les deux jours suivant son achat.

Voici une astuce pour le conserver plus longtemps : on place du basilic haché dans des bas à glaçons et on recouvre d’eau, puis on place au congélateur. Une fois gelés, on démoule les cubes de basilic et on les place dans un sac à congélation. Les cubes seront ainsi prêts à l’emploi en tout temps. Une autre solution consiste à composer un pot de basilic à l’huile, auquel on aura pris soin d’ajouter du gros sel. On le conserve hermétiquement au réfrigérateur.

Quant au basilic séché, il se conserve mieux dans un contenant hermétique. C’est pourquoi il convient de ne pas le laisser dans son emballage d’origine lorsqu’acheté en vrac.

Quand consommer le basilic?

Règle générale, les fines herbes cultivées au Québec se présentent sur nos étals de mai à octobre. Toutefois, on retrouve du basilic à l’année dans les supermarchés. Le basilic en cuisine

Comme le basilic ne supporte pas la cuisson prolongée, on l’ajoute en fin de cuisson afin d’en apprécier tous les arômes.

Délicieuses et jolies, les feuilles de basilic frites forment une belle présentation dans l’assiette. Pour ce faire, on les faire dorer une trentaine de seconde dans un filet d’huile d’olive à feu moyen-vif. On absorbe l’excédent d’huile avant de servir.
Le basilic, qui se marie bien à la tomate, se veut délicieux dans les salades, les sauces tomate, dans les ragoûts, les soupes (surtout le basilic thaï dans les soupes tonkinoises ou thaïlandaises), les sautés à l’italienne ou à l’oriental, les pains et pour garnir pizzas, quiches et omelettes.

Ingrédient phare du pesto italien, le basilic se pile au mortier avec du parmesan, de l’huile d’olive, de l’ail et des pignons pour créer cette célèbre sauce onctueuse. Son cousin français, le pistou, se compose des mêmes ingrédients à l’exception des pignons.

Les bienfaits du basilic

On doit consommer une bonne quantité de basilic pour profiter réellement de ses nutriments et antioxydants (acide rosmarinique, flavonoïdes et acides phénoliques). Néanmoins, son utilisation fréquente (de l’entrée jusqu’au dessert, et pourquoi pas en infusion) peut être profitable à l’organisme. À importante quantité, la consommation de basilic peut mener à une réduction du risque de développer une maladie cardiovasculaire. Le basilic se veut aussi salutaire pour abaisser le taux de sucre sanguin chez les sujets aux prises avec le diabète de type 2.

Excellente source de vitamine K, le basilic peut aider à la coagulation du sang.

Correspondance des mesures

  • 1 tasse de basilic frais = 250 ml = 45 g
  • 5 feuilles = 2,5 g

Valeur nutritive

Basilic frais

Basilic

Source : Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs.

D’où vient le basilic?

Sud-asiatique à l’origine, le basilic est sacré dans la culture indienne depuis des milliers d’années. C’est pourquoi le basilic n’entre jamais dans la confection des recettes typiquement indiennes, étant uniquement voué aux offrandes divines.

Son nom est issu du grec « basileus », signifiant « roi ». On a d’ailleurs souvent appelé le basilic « herbe royale », notamment chez les Romains et les Gaulois. Son statut « royal » était surtout redevable à ses vertus curatives.

En cuisine, c’est surtout aux Italiens que l’on doit son utilisation courante.

Sources

Certi Ferme. Tout sur le basilic. [Page consultée le 3 août 2011.] http://www.certiferme.com/jardin/fiche-basilic-5.html

Festy, Daniele. Antioxydants, guide pratique. Leduc S. Éditions. Paris, 2003.

Fortin, Caroline et al. La mini-encyclopédie des aliments. Québec Amérique, Montréal, 2008.

Iburg, Anne. Les petites encyclos : Les Épices. Gründ, Paris, 2006.

IGA.net. L’Info-aliments : basilic. [Page consultée le 3 août 2011.] http://www.iga.net/infoaliment.php?lang=fr&id=126

Jayasinghe C, Gotoh N, Aoki T et al. « Phenolics composition and antioxidant activity of sweet basil (Ocimum basilicum L.) », dans J Agric Food Chem. 2003 (51).

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient