Ananas

Fiche initiée le 21 Mars 2012 par
Modifié par 2 contributeurs

L’ananas est un fruit exotique appartenant à la famille des broméliacées qu’il est facile de reconnaître à ses protubérances (les petits yeux) en forme de losanges sur toute sa surface. Qu’à cela ne tienne, au sens botanique, l’ananas n’est pas considéré comme un fruit, mais bien comme un amalgame de petites baies créé par la fusion des fleurs sur la surface de l’ananas.

Au premier regard, l’ananas ressemble à une pomme de pin surmontée d’une couronne de fines et longues feuilles velues et dentelées sur les côtés.

Selon la variété, mais surtout son degré de maturité, l’épaisse pelure de l’ananas peut être verte ou jaune, parfois même orangée. La chair très juteuse, sucrée et acidulée de l’ananas bien mûr est généralement d’un jaune vif, mais parfois blanchâtre, lors qu’immature ou selon la variété. Sa saveur est puissante et très distinctive.

Il existe des centaines de variétés d’ananas, dont la taille peut aller de très gros à miniature. Même si sa variété est rarement indiquée, on retrouve plus souvent la variété Golden Pineapple ou Hawaian Gold sur nos étals. On retrouve aussi la variété Cayenne lisse.

L’écorce et les feuilles d’un ananas sont parfois utilisées pour faire de l’essence. En fait, l’écorce et les feuilles de l’ananas sont récupérées pour produire du bioéthanol, un biocarburant utilisé dans les moteurs à essence. On extrait le glucose de l’écorce et des feuilles et il passe dans un processus de fermentation qui mène à la fabrication de bioéthanol, conçu principalement à base de sucre.

Bien choisir l’ananas

AnanasOn choisit un ananas bien rebondi et lourd pour sa taille, en le comparant avec les autres. Comme indicateur de fraîcheur, il faut se fier à son plumet : s’il y a des feuilles sèches, jaunies ou fanées, il s’agit fort probablement d’un ananas défraîchi et qui a de l’âge. Recherchez un ananas à la couleur vive et exempt de brunissements ou de parties mollasses.

Pour savoir si l’ananas est bien mûr, on tire sur l’une de ses feuilles fraîches : si elle se détache facilement, c’est qu’il est à point. Aussi, le parfum d’un ananas nous apprend beaucoup sur la chair qui s’y cache. Un doux parfum fruité est synonyme d’un fruit parfait, alors qu’une senteur prononcée pourrait signifier que le fruit commence à fermenter.

On retrouve aussi des ananas dans le jus en conserve, de même que des ananas confits ou séchés.

Conservation de l’ananas

Il est préférable d’utiliser l’ananas dès son achat, sinon, il risque de trop mûrir, voire de fermenter, et de perdre toute la subtilité de sa saveur acidulée en devenant trop sucrée. Néanmoins, il peut se garder deux jours tout au plus à la température ambiante. L’ananas coupé et gardé dans un contenant hermétique se conservera environ de trois à cinq jours au réfrigérateur, mais il vaut mieux éviter d’y conserver l’ananas entier, car il supporte mal les températures fraîches.

Congélation

Au congélateur, l’ananas se conservera environ trois mois sans perdre sa saveur. On le réduira alors en purée, ou on le coupera simplement en prenant soin de retirer le cœur d’ananas.

Quand consommer l’ananas?

Les ananas abondent lors des mois d’hiver, soit de décembre à mars. Toutefois, on le retrouve à l’année dans les épiceries et fruiteries.

L’ananas en cuisine

L’ananas se suffit à lui-même : il est délicieux nature. Agrémenté de cannelle et grillé au barbecue, il fera un malheur et il se marie tout aussi bien avec le gingembre, la vanille, le cinq-épices, la noix de coco et le rhum. D’ailleurs, ces deux derniers sont les autres ingrédients de prédilection du fameux piña colada, ce cocktail tropical à base de jus d’ananas.

L’ananas se sert aussi en salade de fruits ou sur des brochettes auprès d’autres fruits exotiques. L’ananas peut être intégré aux salades et aux salsas, tout en étant parfait pour accompagner une volaille, des crevettes, du poisson ou de l’agneau servi dans une sauce de type aigre-douce, comme il est fréquent de rencontrer dans la cuisine asiatique.

Les bienfaits de l’ananas

L’ananas contient une enzyme qui lui est propre : la broméline. Celle-ci possède non seulement de très importantes vertus digestives (permettant de mieux digérer les protéines), mais aussi des propriétés anti-inflammatoires, antitumorale et antioedémateuse. Aussi, on dit de la broméline de l’ananas qu’elle aide à la circulation sanguine, comme elle stimule favorablement le système cardiovasculaire. Par ailleurs, la broméline aurait même le pouvoir d’attendrir les viandes.

L’ananas contient aussi de l’acide gallique qui est un composé phénolique attribuant à l’ananas un potentiel antioxydant élevé. Cet effet est couplé par la teneur importante en vitamine C de l’ananas. En outre, l’ananas est riche en fibres alimentaires et possède quelques minéraux en quantité plus ou moins importante : potassium, sodium, manganèse et phosphore.

Mises en garde

Lorsque consommé, l’ananas peut libérer de l’histamine dans l’organisme, ce qui pourrait provoquer une intolérance alimentaire. Même s’il ne s’agit pas d’une allergie, l’ingestion d’ananas pourrait néanmoins provoquer certaines réactions mineures chez certains individus, comme l’urticaire, par exemple.

L’allergie à l’ananas est plutôt rare; on parle plutôt d’allergies croisées avec le latex et le pollen.

Correspondances des mesures

  • 250 ml d’ananas frais en dés = 1 tasse = 163.8 g
  • 1 fruit = 472.0 g

Valeur nutritive

Ananas frais

Ananas

Source : Fichier canadien sur les éléments nutritifs.

D’où vient l’ananas?

L’ananas est originaire d’Amérique du Sud et centrale. Ses premières traces auraient été décelées au Paraguay et dans le sud du Brésil. Il aurait été cultivé ainsi bien des siècles avant que Christophe Colomb ne l’introduise au monde occidental en 1493. C’est aux Antilles qu’il aurait fait la découverte de ce fruit qu’il jugeait intrigant de par sa forme et délicieux avant de le ramener en Europe.

Dans plusieurs pays, encore aujourd’hui, l’ananas est un signe d’hospitalité. On l’arbore dans les portiques ou sur les porches d’entrée des maisons pour signifier aux invités qu’ils sont les bienvenus. Cette tradition est née de la rareté et du prix élevé de l’ananas en Europe.

L’ananas est aujourd’hui cultivé dans toutes les régions du monde ayant un climat tropical.

Sources

Berner, Mary et coll. Alimentation prévention. Sélection du Reader’s Digest, Montréal, 2010.

Bowen, Carole. Manuel de congélation, plus de 200 aliments de tous les jours. Caractère, Montréal, 2005.

Festy, Daniele. Antioxydants, guide pratique. Leduc S. Éditions. Paris, 2003.

Fortin, Caroline et al. La mini-encyclopédie des aliments. Québec Amérique, Montréal, 2008.

Journal des femmes. L’encyclopédie de la cuisine : Tout sur l’ananas. [Page consultée le 13 mars 2012.] http://cuisine.journaldesfemmes.com/encyclopedie/fiche_composant/131/ananas.shtml

Passeport Santé. Fiche complète : ananas. [Page consultée le 13 mars 2012.] http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=ananas_nu

Van Straten, Michael et Barbara Griggs. Les Superaliments pour rester en santé. Broquet, Ottawa, 2006.

Whiteman, Kate et Maggie Myahew. Le Grand livre des fruits. Manise (Éditions Minerva), Genève, 2000.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ananas

http://en.wikipedia.org/wiki/Pineapple

http://www.healthdiaries.com/eatthis/20-facts-about-pineapples.html

http://johnonfood.com/ingredients/10-strange-pineapple-facts/

http://homecooking.about.com/od/fruit/a/pineapplefacts.htm

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient