Abricot

Fiche initiée le 12 Février 2012 par
Modifié par 4 contributeurs

  Article incomplet. Participez à compléter les sections manquantes ou ajoutez une photo!

L’abricot est un petit fruit rond à noyau dont l’arbre fruitier, l’abricotier, appartient à la famille des Rosacées. Cousin de la prune, l’abricot vient du genre prunus.

On reconnaît l’abricot à sa petite taille, sa peau orangée duveteuse et à sa chair charnue et ferme, relâchant peu de jus.

Abricot

Bien choisir un abricot

Comme les abricots cessent de mûrir dès leur cueillette et subissent mal le transport, il vaut mieux les acheter dans le meilleur état possible. On choisit des fruits charnus à la peau lisse. On évite les fruits verdâtres ou qui présentent des meurtrissures.

Bien conserver les abricots

Une fois cueillis, les abricots continuent de s’attendrir sans toutefois s’améliorer côté saveur. Conservez-les non entassés, car ils pourrissent et se contaminent rapidement s’ils sont meurtris.

À la température ambiante, l’abricot se conservera 2 jours tout au plus, alors qu’entreposé dans un sac de plastique au réfrigérateur, il se conservera jusqu’à 5 jours.

Quand consommer les abricots?

  Section à compléter.

L’abricot en cuisine

Faciles à manger en tout temps

L’abricot est facile à manger et se transporte facilement, et encore plus lorsqu’il est séché. Ayant été déshydratés, les fruits séchés contiennent une teneur en eau moins élevée que les fruits frais et de ce fait, offrent plus de calories et d’éléments nutritifs. En moyenne, les fruits séchés possèdent de 3 à 5 fois plus de vitamines et de minéraux, de calories et de sucre, que leur équivalent frais à poids égal. Selon le Guide alimentaire canadien, une portion de fruits séchés correspond à 60 ml (1/4 tasse) comparativement à 125 ml (1/2 tasse) pour l’abricot en morceaux, frais ou en conserve. Si vous désirez savourer des abricots séchés sans sulfites (agent de conservation allergène pour certaines personnes), optez pour la version biologique qui arbore une couleur brune plutôt qu’un couleur orange.

Trucs culinaires

  • Fraîche ou en conserve, la chair sucrée de l’abricot convient à merveille aux salades, crêpes, yogourts et crèmes glacées.
  • Séché, l’abricot ajoute une note colorée et nutritive aux muffins et biscuits maison.
  • Pour farcir une poitrine de poulet ou un filet de porc, mélangez de l’abricot séché haché avec des noix concassées, de l’oignon et des herbes fraîches.
  • Pour un coulis passe-partout, combinez au mélangeur des abricots frais, des feuilles de coriandre, de l’oignon rouge, du jus de citron frais, du sel et du poivre. Délicieux avec le poisson!

Bienfaits et avantages de l’abricot

L’abricot doit sa couleur en grande partie au bêta-carotène, un pigment dont les propriétés antioxydantes seraient liées à un risque moindre de souffrir de certains types de cancers. Dans le corps, le bêta-carotène a la capacité de se transformer en vitamine A, dont les rôles pour la santé sont nombreux. En effet, la vitamine A contribue au développement normal des os et des dents, favorise une bonne vision, surtout dans l’obscurité, et maintient la peau en santé. Finalement, l’abricot contient d’autres éléments nutritifs comme du fer, du cuivre, de la vitamine C et des fibres.

Mises en garde

  Section à compléter.

Correspondance des mesures

  • Trois petits abricots frais = 105 g = 125 ml = 1/2 tasse
  • Abricots séchés = 100 g = 156 ml = 2/3 tasse

Valeur nutritive

Abricot frais (100 g)

Abricot
Source: Fichier canadien sur les éléments nutritifs

Abricots séchés biologiques par portion de 50 g

Abricot

Source: Prana BioVegan

Histoire de l’abricot

L’abricotier est originaire d’une province du Nord est de la Chine et aurait été domestiqué il y a 4000 an par un peuple de cette région. L’huile était autrefois extraite de son noyau pour ses vertus médicinales. L’abricot a ensuite été introduit par Alexandre le Grand puis cultivé dans le nord de l’Afrique et en Europe méridionale. On les cultiva dès le 16e siècle.

Sources et références

Association québécoise de la distribution de fruits et légumes. [En ligne.] http://www.aqdfl.ca/

Fortin, Caroline et al. La mini-encyclopédie des aliments. Québec Amérique, Montréal, 2008.

J’aime 5 à 10 portions par jour. [En ligne.] http://www.jaime5a10.ca/

Whiteman, Kate et Maggie Myahew. Le Grand livre des fruits. Manise (Éditions Minerva), Genève, 2000.

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient