Bleuet | bleuet sauvage

Fiche initiée le 10 Février 2012 par
Modifié par 2 contributeurs

  Article incomplet. Participez à compléter les sections manquantes.

Les bleuets sont de petits fruits, faisant partie des fruits que l’on désigne par le terme baies, de forme ronde et à la pelure veloutée d’un bleu intense. La chair du bleuet est à la fois ferme et sucrée.

Proche parent de la myrtille européenne, le bleuet poussant en sol nord-américain porte le nom véritable d’airelle à feuilles étroites.

Bien choisir les bleuets

Les meilleurs bleuets sont sans contredit les bleuets sauvages. Frais et sucrés à souhait, ils feront le bonheur de tous les palais. Il est bon de savoir que les petits bleuets sont souvent plus sucrés et plus savoureux que les bleuets géants.

Si l’achat de bleuets préemballés s’impose, recherchez les casseaux où les bleuets semblent fermes, non ratatinés, sans traces de moisissures et à l’aspect givré.

Bien conserver les bleuets

Bleuet | bleuet sauvage

Réfrigérez les bleuets le plus rapidement possible sans les laver. Privilégiez l’utilisation de grands récipients pour éviter l’entassement.

Dans les meilleures conditions, les bleuets se conserveront de une à deux semaines. La durée de conservation des bleuets variera en fonction de certains facteurs : maturité des fruits, temps écoulé depuis la cueillette et température de conservation lors de la cueillette, du transport et de l’entreposage.

Congelez-les tels quels (sans addition de sucre) après les avoir lavés et asséchés.

Conservation des bleuets sauvages

Gardez vos bleuets sauvages frais dans un contenant hermétique pendant sept jours au frigo. N’oubliez pas de retirer les fruits endommagés, car ils gâteront les autres.

Prenez soin de bien assécher vos bleuets sauvages frais avant de les congeler (sans les laver) dans des sacs conçus à cet effet. Vous pourrez ainsi prélever la quantité désirée au moment voulu, car les bleuets sauvages resteront libres dans leur emballage.

Rincez vos bleuets sauvages frais ou congelés seulement avant leur consommation.

Quand consommer les bleuets?

De nos jours, les bleuets sont disponibles presque à l’année. Toutefois, nous les trouvons en abondance de la mi-juin à la mi-août.

Cueillette du bleuet sauvage

La cueillette de bleuets sauvages est toujours aussi populaire auprès des gens! Que ce soit pour des raisons économiques, en tant qu’attraction touristique, dans un but alimentaire ou tout simplement pour le plaisir, cette véritable manne bleue fascine toujours autant. Il faut profiter de la période de cueillette pour constituer vous-même vos réserves de bleuets sauvages dans des bleuetières privées, touristiques ou même en forêt. Si Mère Nature est clémente, la cueillette des bleuets sauvages débute au cours de la première semaine du mois d’août et dure plus ou moins quatre semaines.

Le reste de l’année, rendez-vous au comptoir des surgelés pour vous procurer les bleuets sauvages et ainsi profiter de tous leurs bienfaits !

Les bleuets en cuisine

On rince les bleuets à l’eau courante juste avant de les déguster.

Le bleuet sauvage prend plaisir à agrémenter vos petits déjeuners: crêpes, gaufres, muffins, céréales, smoothies, yogourts, fromage cottage... tous sont ravis de se réveiller aux côtés de cette petite baie bleue. Frais ou séché, il aime également se faufiler dans les salades repas. Les fromages apprécient également sa compagnie, avec ou sans noix.

Compagnon de tous les jours, le bleuet sauvage adore « se la couler douce » en sauce avec le porc, le poulet et le gibier.

Versatile, il aime se mélanger à diverses épices telles que cardamome, cannelle, coriandre, gingembre, macis, piment de Cayenne, muscade et vanille. Quant aux herbes fraîches, le thym, la menthe et le basilic ne sont pas en reste.

Le bleuet sauvage sait aussi s’intégrer aux plus raffinés comme la pâte d’amande, les liqueurs de framboises ou d’oranges.

Finalement, le bleuet sauvage adore se sucrer le bec ! Vos desserts seront ravis de lui accorder une place de choix tels que les desserts au lait (tapioca, pouding au riz), les crèmes glacées et les salades de fruits.

Bienfaits et avantages des bleuets

Le pouvoir du bleu

Selon de nombreuses études, le bleuet sauvage contiendrait la plus forte activité antioxydante, surpassant celle de la grenade, des fraises et des canneberges.

En plus d’être un véritable entrepôt d’antioxydants, le bleuet sauvage semble contenir de puissants composés anti-inflammatoires. Il n’est donc pas surprenant qu’on lui accorde de nombreuses vertus notamment liées au vieillissement, aux maladies cardiovasculaires et à la prévention de divers cancers. Qui plus est, selon des études effectuées sur des animaux, un régime riche en bleuets sauvages pourrait renverser la perte de mémoire à court terme qui survient avec le vieillissement et des maladies liées à l’âge comme l’Alzheimer.

Les bleuets sauvages regorgent aussi de vitamine C qui joue un rôle dans le développement et la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives.

Correspondance des mesures

  • 100 ml de bleuets = 61.3 g
  • 125 ml de bleuets = ½ tasse = 76.6 g
  • 250 ml de bleuets = 1 tasse = 153.2 g
  • 50 bleuets = 68.0 g

Valeur nutritive

Bleuets

Bleuet | bleuet sauvage

Source: Fichier canadien sur les éléments nutritifs.

Histoire des bleuets

Véritable tradition culinaire québécoise, l’usage des bleuets pour des fins alimentaires remonte aux Amérindiens.

Le Grand Feu de 1870 de la région du Saguenay – Lac-Saint-Jean, qui a dévasté une superficie de 3 900 km2, serait à l’origine de la multiplication des plants de bleuets sauvages.

La culture du bleuet sauvage du Québec est devenue la plus importante culture fruitière au pays et on compte aujourd’hui plus de 300 producteurs de bleuets sauvages au Québec.

Le bleuet sauvage est exporté dans plus de 24 pays dont les États-Unis, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni, qui en sont friands non seulement pour sont goût exquis mais aussi pour ses grandes vertus neutraceutiques.

Sources et références

Association québécoise de la distribution de fruits et légumes. [En ligne.] http://www.aqdfl.ca/

IGA.net. L’Info-aliments : le bleuet. [Page consultée le 27 février 2012.] http://www.iga.net/infoaliment.php?lang=fr&id=93

J’aime 5 à 10 portions par jour. [En ligne.] http://www.jaime5a10.ca/

Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs - Dérivés des apports nutritionnels de référence (ANREF). http://webprod3.hc-sc.gc.ca/cnf-fce/index-fra.jsp

Whiteman, Kate et Maggie Myahew. Le Grand livre des fruits. Manise (Éditions Minerva), Genève, 2000.

Aimez cette fiche : 

Recettes qui contiennent cet ingrédient

Aucune recette ne contient cet ingrédient jusqu'à maintenant. Rédigez-en une!